Ce dimanche 26 avril a permis aux tableaux de livrer quelques vérités. Si à l'Est les séries se sont, pour moitié, décantées, celles de l'Ouest ont vu des rapprochés.

Cleveland Cavaliers 4-0 Boston Celtics

Comme attendu, les Cavaliers de Cleveland ont « sweepé » les Celtics de Boston, mais ce dernier match pourra laisser des traces pour la suite de la compétition du côté de l'Ohio. Car si derrière un match maîtrisé (93-101), avec Lebron James (27pts, 10rbs, 8pds) et Kyrie Irving (24pts, 11rbs) en patrons, les Cavs vont peut être se présenter diminués pour la demi-finale de Conférence. Victime d'une clé de bras de Kelly Olynyk, Kevin Love a l'épaule démise et devrait être absent des parquets pour deux semaines. Après s'être embrouillé avec Jae Crowder, Kendrick Perkins risque quant à lui un match de suspension. Une suspension qui devrait être beaucoup plus lourde pour JR Smith qui a littéralement giflé Jae Crowder (encore lui).

Publicité
Publicité

L'ancien Knicks risque entre deux et quatre matchs. Autant dire que les hommes de David Blatt espèrent que la série entre Chicago et Milwaukee, qui désignera le prochain adversaire des Cavaliers, s'éternise. Kevin Love manquerait moins de matchs dans cette hypothèse.

Washington Wizards 4-0 Toronto Raptors

Sans grande surprise, les magiciens de la capitale ont clôturé la série sur un coup de balai face à des Raptors complètement largués (125-94). À l'image de Kyle Lowry, auteur de trois fautes personnelles et d'une faute technique après moins de six minutes de jeu. Très adroit derrière l'arc (57.7%), DC a fait la course en tête du début à la fin, bien aidé par une répartition des shoots équilibrée et intelligente (sept joueurs à 10pts ou plus). Et lorsque Toronto a tenté un rapproché en début de troisième quart par Lowry (21pts, 8rbs) et Lou Williams (14pts), les Wizards ont enchaîné six paniers à trois points avec Paul Pierce (14pts, 4rbs), Bradley Beal (23pts, 5pds) et John Wall (14pts, 10pds) en tireurs d'élite. Washington a pu faire tourner en fin de partie afin d'éviter les blessures et de préserver l'état de fraîcheur de son cinq majeur.

Publicité

L'équipe attend désormais de connaître son prochain adversaire, qui sera Atlanta ou Brooklyn.

Los Angeles Clippers 2-2 San Antonio Spurs

On croyait les Clippers au fond du trou après la claque du match 3 (100-73), sans doute abasourdis par leur défaite après prolongations lors du match 2. C'était sans compter sur un énorme Chris Paul (34pts, 7pds), un Blake Griffin record (20pts, 19rbs, 7pds) et un banc enfin au niveau, à l'image de l'inattendu Austin Rivers (16pts). Bien sur, cette victoire a été aidée par les passages au travers de Thiago Splitter (0pt à 0/5) et Danny Green (0pt à 0/6), mais aussi par les mauvaises inspirations de Gregg Popovich, dont le « Hack-A-Jordan » n'a pas été concluant. Tout n'est cependant pas à jeter du côté des Spurs. Kawhi Leonard est toujours omniprésent (26pts, 7rbs, 5pds), Tim Duncan ne subit pas les tourments de la vieillesse (22pts, 14rbds) et Tony Parker s'est retrouvé dans son shooting (18pts). Désormais dos à dos, les deux équipes vont se retrouver au Staples Center pour un match 5 qui s'annonce explosif.

Publicité

Houston Rockets 3-1 Dallas Mavericks

Dallas est toujours en vie ! Menés 3-0, les Mavs n'avaient pas le choix dans ce match 4 s'ils voulaient éviter un coup de balai. Pourtant, ce sont les Rockets qui prenaient les devants après le premier quart (25-34) grâce à un 5/5 de Dwight Howard (13pts, 7rbs et 3/13 aux LF au final). Mais porté par son duo d'extérieurs J.J. Barea (17pts, 13pds) - Monta Ellis (31pts, 6rbs), Dallas prenait largement les devants après trois périodes (94-75). Une avance que Houston grignotait petit à petit. Harden (24pts, 5rbs, 5pds), Smith (23pts, 6rbs) et Brewer (22pts, 5rbs) noircissaient la feuille de statistiques mais Nowitzki (16pts, 8rbs) clôturait les débats avec un fadeway que l'Allemand maîtrise toujours aussi bien (121-109). Si Dallas a évité le « sweep », l'équipe de Rick Carlisle se retrouve néanmoins menée 3-1 par son voisin texan. Et jamais une équipe menée 3-0 en #NBA ne s'est imposée. Il faut bien une première fois à tout... #Etats-Unis #Basket-Ball