Grâce à leurs difficiles, mais brillantes victoires en demi-finales, respectivement face aux Anglais des Saracens pour les Auvergnats (13-9), et contre les Irlandais du Munster pour les Varois (25-20 a.p.), Clermont Ferrand et Toulon se retrouveront ce samedi (18h) à Twickenham, pour y disputer la grande finale de la Coupe d'Europe de #Rugby.

Il est à noter qu'au mois de novembre dernier, dans le cadre de la douzième journée du Top 14, les hommes de Bernard Laporte avaient pris le dessus sur les Jaunards à l'Allianz Riviera de Nice (27-19).

Des parcours brillants 

L'édition 2014-2015 de la Coupe d'Europe aura été une véritable promenade de santé pour les 2 clubs. 

Engagés dans la poule 1, les Clermontois n'ont pas rencontré de véritables difficultés à l'automne, finissant ainsi à la première place avec 22 points au compteur, et seulement un échec à leur actif, chez les Saracens en ouverture (23-30).

Publicité
Publicité

Quant aux Toulonnais, ils ont aisément remporté le groupe 3, avec, eux aussi, la bagatelle de 22 points à la clé. Les double-champions d'Europe en titre n'ont concédé qu'une seule défaite, sur la pelouse des redoutables Leicester Tigers (21-25).

Suite à leurs excellents parcours, les deux écuries ont eu l'avantage de recevoir en quarts de finale.

Face aux London Irish, Toulon n'a pas tremblé dans son tant redouté jardin du Stade Mayol (32-18), tandis que Clermont, toujours aussi à l'aise à Marcel Michelin, a fait exploser les Saints de Northampton (37-5).

La revanche de 2013

Il y a deux ans, l'ASM et le RCT s'étaient déjà disputé la suprématie continentale.

A l'Aviva Stadium de Dublin, les protégés de Mourad Boudjellal s'étaient imposés au bout du suspense, sur le score de 16 à 15, grâce à une transformation décisive de Sir Johnny Wilkinson, suite à un essai tout aussi important de l'international anglais Delon Armitage.

Publicité

Malgré une combativité sans faille dans le dernier quart d'heure, les coéquipiers de Morgan Parra n'avaient pas réussi à inverser la tendance, laissant ainsi le dépucelage européen à leurs homologues de la région PACA.

Un intérêt limité outre-Manche 

Si, dans l'Hexagone, cette finale 100% française fait évidemment vibrer les amateurs de rugby, la situation n'est pas du tout la même en Angleterre.

En effet, l'arène londonienne de Twickenham, en charge d'accueillir cette superbe affiche, risque malheureusement de se retrouver à moitié vide, ce qui risque fort d'altérer la réputation de la compétition.

Qui plus est, lundi dernier, devant le manque d'engouement du public local, le site anglais en charge de la billetterie n'a pas trouvé mieux que de distribuer gratuitement des billets dans une tentative désespérée de remplir le stade, ce qui n'a fait que déclencher le courroux des supporters français ayant déjà payé leurs précieux sésames.

Déçus et excédés, certains d'entre eux ont même annoncé via différents réseaux sociaux qu'ils ne se rendraient finalement pas à Londres ce week-end. #Marseille sport