Décidément, l'héroïne de la France en Fed Cup contre l'Italie, n'arrive pas à confirmer cette belle prestation du mois de février où, pour rappel, elle avait battu Errani, 13ème joueuse mondiale à l'époque. Ses prestations sont en dents de scie et elle n'enchaîne pas les bons résultats, après avoir pourtant éliminé l'Allemande Lesicki, 28ème joueuse mondiale, au premier tour de l'Open d'Australie et atteint le troisième tour à Miami.

Ce mercredi, face à Monica Niculescu, 62ème au classement WTA, Kristina Mladenovic a montré des signes de fébrilité, au tournoi polonais de Katowice. Classée 56ème mondiale, la Française était donc favorite pour rejoindre la Belge Kirsten Flipkens au deuxième tour de ce tournoi.

Publicité
Publicité

Mais elle n'a rien pu faire contre la tactique mise en place par son adversaire. Car elle est vraiment tombée dans un piège duquel elle n'a jamais su s'extirper. Niculescu abuse et abuse des coups droits…slicés. Une technique particulière qui a considérablement gêné la joueuse française. Breakée d'entrée de jeu, on a rapidement compris que Kristina n'aurait pas la tâche aisée face à cette joueuse atypique qui allait se révéler redoutable. A 3-1, Niculescu a de nouveau réalisé le break pour s'envoler à quatre jeux à un dans ce premier set. Mais problème, si Mladenovic a tenté d'éviter ce coup droit atypique de la Roumaine, le revers à deux mains de cette dernière était également très performant. Quel jeu adopter dès lors ? Accélérer dans le coup droit et venir finir les points à la volée. Ce que Kristina a bien tenté de réaliser, en revenant à cinq jeux à quatre.

Publicité

Mais c'était déjà trop tard dans ce premier set bouclé par Niculescu sur son service.

Trois breaks d'entrée dans la deuxième manche

La 62ème joueuse mondiale a entamé le deuxième set, comme le premier, avec un break. Mais Mladenovic a tout de suite contre-breaké, pour se refaire…une nouvelle fois breaker. Trois mises en jeu perdues dans ce début de seconde manche. La Française a alors montré des signes d'énervement légitimes, face à une adversaire contre qui elle n'a pas trouvé la parade. Elle a tenté de contrôler sa frustration en revenant à cinq jeux à quatre. Mais Niculescu était vraiment la reine du terrain, lors de ce premier tour à Katowice. Bien dans sa tactique déstabilisante, elle a remporté méritoirement ce match sur une énième faute de la Française, envoyant une amortie dans le filet. La grande espoir du #Tennis français doit encore passer un cap. Mais à 21 ans, tout est encore possible ! Rendez-vous lors de la demi-finale de Fed Cup en République tchèque les 18 et 19 avril prochains.