Le week-end du 18 et 19 avril 2015 marquera-t-il une date historique dans la carrière de Martina Hingis ?

Dans le cadre des barrages de la Fed Cup 2015, disputés face à l'équipe de Pologne, la joueuse de 34 ans a retrouvé le chemin du simple, près de 8 ans après son retrait du circuit professionnel en novembre 2007, suite à un contrôle positif à la cocaïne en marge du tournoi de Wimbledon.

Depuis 2013, la quintuple vainqueur d'un titre en Grand Chelem est revenue sur les courts en double, sa véritable spécialité.

Bien lui en a pris, car elle a ainsi remporté le double mixte à l'Open d'Australie 2015, aux côtés de Leander Paes.

Publicité
Publicité

Deux défaites mais la qualification

Mais ce week-end, les Helvètes comptaient surtout sur leur championne pour faire revenir la Suisse dans le groupe Mondial. Même si l'objectif a finalement été atteint, avec une dernière victoire à l'arrachée dans un double qu'elle n'a même pas disputé, Martina Hingis a malgré tout vécu une aventure beaucoup plus contrastée d'un point de vue personnel.

Face à la numéro 9 mondiale, Agnieszka Radwanska, les observateurs s'attendaient à une partie pleine de coups surprenants et d'inspirations de qualité, tant le jeu des deux jeunes femmes est basé sur la technique et la précision plutôt que sur la force et la puissance. Mais samedi, les spectateurs présents à Zielona Gora ont d'abord été les témoins d'une partie à sens unique, qui a finalement vu la Polonaise de 26 ans l'emporter en deux sets secs 6-4, 6-0.

 Ensuite, le dimanche, la Suissesse affrontait une autre Radwanska, mais nommée Urszula cette fois.

Publicité

La cadette de la grande gagnante de Wimbledon 2012, et classée 114e mondiale, a finalement imité sa soeur dans une rencontre équilibrée et pleine de suspense. 

Pourtant, après avoir remporté la première manche sur le score de 6 jeux à 4, tout semblait aller pour le mieux pour Martina Hingis. La Suissesse a viré en tête 5 à 2 au deuxième set et a  surtout servi à deux reprises pour le gain du match. Mais, éprouvée psychologiquement et physiquement, elle s'est ensuite effondrée, perdant pas moins de 11 jeux disputés sur 12, pour finalement s'incliner 6-4, 5-7, 1-6.

Malgré ces deux défaites, la si précoce championne a prouvé qu'elle avait encore de beaux restes, un superbe placement, et une vista absolument intacte.

On espère évidemment la revoir lors de la prochaine édition de la Fed Cup, prévue l'année prochaine. #Tennis