La magnifique histoire que vous allez lire est digne d'un conte de fée ! Un exemple de solidarité entre joueurs de #Football professionnels ! Comme quoi, dans ce sport, il n'y a pas que l'argent. Il y a aussi (et heureusement !) des beaux gestes d'amitié et de solidarité. C'est en 2011 qu'Eric Abidal a appris qu'il était atteint du cancer du foie. Alors qu'il allait devoir se battre contre la maladie, son club de l'époque, le #FC Barcelone, réussissait une saison extraordinaire, avec une victoire finale en Ligue des Champions, à Wembley, contre le grand Manchester United. Le Français Eric Abidal a même joué un rôle important sur le terrain pour obtenir la Coupe aux grandes oreilles.

Publicité
Publicité

Abidal pensait en avoir fini avec la maladie. Mais les analyses d'après-match ont révélé que le cancer était revenu et que seule une transplantation d'un foie pourrait lui permettre de rester en vie. « Mon équipier de l'époque, Dani Alves, m'a alors proposé son foie », a expliqué Eric Abidal. Un geste magnifique ! Mais comment le Français allait-il réagir ? « Il était sérieux mais je n'aurais jamais pu accepter. Il a aussi une famille et une carrière à poursuivre », a indiqué l'ancien joueur de Barcelone.

Il refuse de voir ses équipiers de Barcelone

L'opération ne s'est finalement pas réalisée. Et c'est le cousin d'Abidal qui lui a transmis son foie pour lui sauver la vie. La revalidation l'a éloigné des terrains pendant treize mois. Et il a terminé sa carrière après des piges à Monaco et dans le club grec de l'Olympiacos.

Publicité

Abidal explique encore que durant sept mois, il n'a rien pu faire, qu'il était dans un état déplorable. « Je ne voulais même pas que mes équipiers de Barcelone viennent me voir à l'hôpital tellement j'étais dans un sale état », a souligné l'ancien joueur. Dont le combat est un véritable exemple dans le monde du sport de haut niveau. Il a lutté et n'a jamais voulu que la maladie le prive de l'une de ses passions : le football. Bravo Monsieur Abidal ! Et chapeau Dani Alves !