C’était il y a deux mois. Brock Lesnar, furieux d’avoir perdu son titre de Champion WWE à WrestleMania 31, explosait dans le ring du show Raw et s’en prenait à Michael Cole, pauvre commentateur sans défense qui passait par là. Choquée, Stephanie McMahon, en charge des affaires de la WWE, prononçait sur-le-champ une suspension indéfinie pour calmer l’animal enragé et remettre de l’ordre dans son programme télévisé. Depuis, Brock a disparu des écrans, ne gardant pour compagnie que son manager Paul Heyman, et ses désirs de revanche.



#Célébrités #Télévision

Brock Lesnar, Champion déchu sans avoir été vaincu

Cette colère n’était pas anodine. Brock a perdu l’or sans avoir été vaincu. Seth Rollins lui a ravi le titre en utilisant son contrat du Money in the Bank (lui permettant d’intervenir dans n’importe quel match de Championnat en cours) et s’est contenté de river les épaules de Roman Reigns — challenger initial de Brock Lesnar en main event de WrestleMania — pour s’approprier le grand sésame du #Catch.

Au bout du compte, cette suspension a laissé tout le monde en plan : Seth a été couronné par opportunisme, Brock n’a pas pu sauver son bien et aucune revanche n’a été accordée depuis. Autant dire qu'une suite est plus qu'attendue. Si Dean Ambrose, Randy Orton et Roman Reigns ont meublé Raw jusqu'à présent, le géant actuel du catch américain est bel et bien Brock Lesnar.



BattleGround, une apparition de Lesnar plutôt qu’un combat

Mieux vaut mettre les choses au clair. En dépit d’apparitions prévues à Raw en juin, les probabilités de voir Brock Lesnar combattre au pay-per-view estival de la WWE sont faibles. Ce retour sera certainement l’occasion pour le colosse de montrer à ses promoteurs qu’il n’a pas changé de cap. Le trophée suprême de la fédération l’obsède toujours. Si le protégé de Paul Heyman parvient à faire preuve de diplomatie, il obtiendra peut-être ce qu’il souhaite, c’est-à-dire un match de Championnat à l’horizon de SummerSlam (en août). Par conséquent, BattleGround ne sera vraisemblablement pas, pour le catcheur du Minnesota, un champ de bataille, mais plutôt l’occasion de rencontrer Triple H et Stephanie McMahon à la table des négociations.



À moins qu'on ne lui offre exceptionnellement une victime en pâture, histoire de nourrir l'ogre en vue du pay-per-view d'août et d'une revanche alléchante face à Seth Rollins.

La nouvelle serait bienvenue.