Barça - Bayern, c'est un peu la finale avant l'heure de cette édition 2014-2015 de la Ligue des Champions.

Si demain soir, Pep Guardiola, qui fêtera son grand retour au Camp Nou depuis son départ en 2012, devrait être ovationné comme il se doit par les socios, la lutte sera des plus acharnées sur la pelouse.

Un plan anti-Messi  ?

Si il y a bien une personne qui connaît parfaitement l'ADN du Barça actuel, c'est bien le technicien espagnol, véritable bâtisseur des succès actuels des Blaugranas, avec lesquels il a remporté deux Ligues des Champions en 2009 et 2011.

Pep Guardiola va finalement devoir affronter sa propre philosophie, et surtout réussir à contrer le quadruple vainqueur du Ballon d'Or, Leo Messi.

L'Argentin, qui a réalisé un retour tonitruant sur le côté droit depuis l'arrivée de Luis Suarez en tant qu'attaquant axial, bénéficie néanmoins d'un placement toujours aussi libre sur le terrain, et n'hésite pas à se déplacer entre les lignes pour se replacer en position de meneur de jeu, afin de participer à la construction des offensives.

Publicité
Publicité

Guardiola serait obsédé par le fait de couper la transmission entre Messi et le reste de ses coéquipiers.

Mettra-t-il en place un marquage individuel sur la Pulga ? Ou cherchera-t-il plutôt à déconnecter le milieu Busquets-Rakitic-Iniesta grâce à un pressing incessant, comme l'avait réussi avec brio Jupp Heynckes il y a 2 ans ?

Une cascade de blessés côté allemand 

Déjà privés de Robben et de Ribéry lors de leur double confrontation face au Fc Porto, les Bavarois devont une nouvelle fois s'accommoder de l'absence du Français et du Néerlandais.

Victime d'une commotion cérébrale en demi-finale de la Coupe d'Allemagne contre le Borussia Dortmund, le buteur Polonais, Robert Lewandowski, devrait tout de même débuter au Camp Nou. Mais sa forme reste incertaine, et constitue l'un des plus gros points d'interrogation de cette demi-finale aller.

Publicité

Toujours blessé, David Alaba manquera cruellement aux champions d'Allemagne, qui compteront sur l'inexpérimenté mais volontaire Juan Bernat pour assurer l'intérim. 

Des défenses à surveiller

Sans Jérémy Mathieu, blessé au tendon d'achille, le Barça composera avec une défense centrale Piqué-Mascherano. Si l'ancien de Liverpool est toujours aussi serein derrière, le compagnon de Shakira devra élever son niveau de jeu pour ne pas passer à nouveau une soirée cauchemardesque, comme lors de sa piètre prestation à l'Allianz Arena en 2013, finalement sanctionnée par une défaite 0-4.

Jordi Alba devra se rappeler du manque d'impact physique qu'il avait lui aussi connu en Bavière lors de cette demi-finale, et Dani Alves aura pour mission de réussir à prouver que malgré sa baisse de régime au niveau européen, il reste toujours l'un des meilleurs spécialistes à son poste.

Côté allemand, Guardiola devrait opter pour une défense à 4.

Dante, pressenti pour débuter la rencontre de demain aux dépens de Benatia, encore diminué, avait coulé sur la pelouse de Porto, offrant même un but aux Dragons à partir d'une mauvaise prise de balle de sa part.

Publicité

Si Lahm devrait être titularisé au poste de milieu de terrain, ce sera donc à Rafinha de prendre le couloir droit. Combatif, le Brésilien possède néanmoins d'importantes lacunes au niveau technique ou du placement.

Il sera donc amusant de voir si Neymar lui fera subir le même calvaire qu'à Gregory Van der Wiel, dépassé en quarts de finale aller face au PSG  #Football #FC Barcelone #Champions League