L'arbitre de la grande finale de la Ligue des Champions a été désigné.

Le samedi 6 juin prochain, au Stade Olympique de Berlin, c'est le Turc Cuneyt Cakir, qui fêtera ses 39 ans à la fin de l'année, qui aura la lourde tâche de gérer la rencontre entre le #FC Barcelone et la #Juventus de Turin.

Conformément au règlement de l'UEFA, il sera assisté par deux de ses compatriotes, en les personnes de Tarik Ungun et Bahattin Duran.

Une saison 2014-2015 solide en Ligue des Champions 

Cette saison, il a déjà arbitré trois rencontres de #Champions League.

En effet, Cuneyt Cakir a dirigé les débats dans le cadre de deux matchs de poules, dans le groupe E entre le Bayern Munich et l'As Roma à l'Allianz Arena (2-0), ainsi que dans le groupe H entre le Shakhtar Donetsk et le Fc Porto à Lvov, en Ukraine (2-2).

Publicité
Publicité

Il a aussi été l'homme en noir de la rencontre des huitièmes de finale aller entre le Paris Saint Germain et Chelsea (1-1), disputée au Parc des Princes le 17 février dernier, et lors de laquelle il avait averti Ivanovic et Fabregas côté anglais, mais aussi Verratti et Van Der Wiel côté français.

Sélectionné pour le Mondial 2014 

En habitué des grands rendez-vous, Cakir a aussi arbitré lors de la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

Il a officié lors de deux rencontres du premier tour, d'abord entre le Brésil et le Mexique (0-0), puis dans un match décisif ayant opposé l'Algérie à la Russie (1-1).

Enfin, l'arbitre turc a été au sifflet lors de la demi-finale Pays-Bas-Argentine (0-0), disputée à Sao Paulo dans l'écrin de l'Arena Corinthians, et finalement remportée par les coéquipiers de Lionel Messi aux tirs aux buts.

Publicité

Ses décisions douteuses

Malgré sa diplomatie et son calme, il a aussi quelques casseroles à son actif.

La plus importante a été réalisée en mars 2013.

Lors des huitièmes de finales retour de la Ligue des Champions entre Manchester United et le Real Madrid, il avait commis l'erreur d'expulser le joueur mancunien Nani, suite à un choc avec Alvaro Arbeloa, et lors duquel c'est bel et bien le Madrilène qui ne jouait pas le ballon.

Ce fait de jeu a eu une influence incontestable sur le cours du match, qui a finalement vu les Merengues s'imposer 2-1, pour ensuite se qualifier pour les quarts de finale.

Et en Europa League ?

Enfin, pour la finale de l'Europa League entre le Fc Séville, tenant du titre, et les Ukrainiens du Dnipro Dnipropetrovsk, prévue le mercredi 27 mai à Varsovie, l'UEFA a désigné un arbitre anglais, en la personne de Martin Atkinson.