CLERMONT - TOULON : 18-24

57 000 spectateurs.

Arbitre : N. Owens (GAL) 

Les points. CLERMONT : 2 essais de Fofana (26e) et Abendanon (61e), 1 transformation (61e) et 2 pénalités (8e, 13e) de C. Lopez; TOULON : 2 essais de Bastareaud (41e) et D. Mitchell (70e), 1 transformation (43e) et 4 pénalités (17e, 29e, 33e, 52e) de Halfpenny. 

C'EST FINI !!! TOULON remporte son troisième titre européen consécutif! Et c'est mérité! Les hommes de Bernard Laporte ont été impressionnants physiquement. Ali Williams (Toulon) vient d'être élu homme du match. Mais ça aurait pu être n'importe qui tant la maîtrise varoise était évidente.

Publicité
Publicité

"On rentre dans l'histoire", se réjouit Mathieu Bastareaud. Clermont a bien démarré le match mais n'a rien pu faire pour inverser la tendance. Comme d'habitude, les Clermontois, en larmes, devront se contenter de la deuxième place. "Toulon a mérité sa victoire, estime le coach Franck Azema. Il faut vite se remobiliser et avaler cette déception." Les sourires pour les uns, les pleurs pour les autres. Nous aurons eu le droit à une belle finale. Merci de nous avoir suivi et à bientôt. 

80' : Camille Lopez tape un coup de pied et perd le ballon, récupéré par Bryan Habana. 

79' : Les Clermontois poussent mais quelle défense de Toulon!

78' : Clermont n'est plus très loin de la ligne toulonnaise! 

77' : Plus que trois minutes. Le suspense est total. Et on ne parle pas de bébé royal ici! 

76' : Sur un temps fort de Clermont, Mathieu Bastareaud pousse son adversaire Delany à la faute.

Publicité

Quel dommage pour les Auvergnats! Mais quel match de Bastareaud...  

72' : Clermont a pris un gros coup derrière la tête après cet essai. Les plaquages manqués s'accumulent. Un coup de sifflet de M. Owens vient soulager les Auvergnats. 

69' : ESSAI MAGNIFIQUE DE MITCHELL !!! / CLERMONT 18-24 TOULON. Après une touche, Drew Mitchell reçoit le ballon, s'échappe et élimine trois joueurs clermontois avant d'applatir dans l'en-but ! Sublime! Leigh Halfpenny ne transforme pas. 

66' : Plusieurs changements des deux côtés. Il reste treize petites minutes. Un point d'écart entre les deux équipes françaises. 

64' : Julien Bonnaire et Ali Williams se chamaillent sur la touche. Mais rien de méchant. Pour l'instant... Jamie Cudmore est de retour sur le terrain.

63' : L'arbitre de la rencontre, Nigel Owens qui demande la vidéo sur un éventuel essai d'Ali Williams (Toulon)... Suspense... Pas essai ! En avant et mêlée pour Clermont. 

61' : ESSAI D'ABENDANON !!!!! CLERMONT 18-19 TOULONSuperbe essai de Nick Abendanon qui donne un petit coup de pied pour lui même avant de marquer un essai qui va relancer les Jaunards! Juste pour nous faire mentir. 

60' : Décidément, elle va vraiment être en argent la salle des trophées clermontoise... 

58' : Du côté toulonnais, Juan Martin Fernandez-Lobbe remplace David Smith.

Publicité

56' : À l'image de Jamie Cudmore, à nouveau chaos, Clermont ne sait pas comment se relever. Les entrées en jeu vont peut-être faire du bien. 

55' : Aurélien Rougerie (Clermont) rentre en jeu pour Clermont à la place du transparent Napolioni Nalaga. Entrées de Julien Bardy et de Ludovic Radosavljevic. 

51' : PÉNALITÉ POUR TOULON / CLERMONT 11-19 TOULON. Quel manque de lucidité de Nakaitaci qui se fait pénaliser pour avoir jeté la balle hors de portée des Toulonnais après un en-avant. Leigh Halfpenny n'en demandait pas tant.

49 ' : Thomas Domingo est rentré pour Clermont à la place de Vincent Debaty. Pour Toulon, Bakkies Botha sort au profit de Romain Taofifenua. Chiocci sort aussi, Menini rentre.

47' : C'est un peu n'importe quoi en ce moment. Ballons perdus en rafale, coups de pied rendus à l'adversaire...

44' : Sur les ballons portés, Clermont souffre le martyr. Les Varois en profitent et montrent toute leur puissance.

42' : Toulon prend la main sur ce deuxième acte. Stephen Armitage fait une percée, percute les Clermontois comme s'ils étaient des enfants. Matt Giteau finit par gâcher une grosse occasion d'essai. Que c'est dur pour Clermont !

41' : C'est reparti pour cette finale. Juan Martin Hernandez (Toulon) ouvre la seconde période.

40' : Bernard Laporte s'est dit "fier" de la réaction de ses joueurs à l'issue de la première période. On le comprend.

MI-TEMPS. CLERMONT 11-16 TOULON. Ils n'auront mené qu'une fois dans cette 1e période. Mais ce sont eux qui sont devant à la mi-temps. Les Toulonnais sont montés en puissance tout au long de cette première période. Les protégés de Bernard Laporte ont profité des errements défensifs auvergnats. Il leur a fallu un petit quart d'heure pour retourner la rencontre à leur avantage. On appelle cela l'expérience... Mais rien n'est terminé! Cette finale nous réserve encore quelques surprises. Le Prince William doit apprécier devant sa télé.

40' : ESSAI POUR TOULON ! / CLERMONT 11-16 TOULON. On le sentait arrivé cet essai. Énorme effort de Guirado pour récupérer le ballon et le passer à Mathieu Bastareaud qui va inscrire le premier essai toulonnais sur le côté! Toulon passe devant au meilleur moment. Leigh Halfpenny transforme.

39' : Vivement que ça se termine pour les hommes de Franck Azema ! Nouvelle occasion amenée par Chris Masoe. Les Toulonnais sont tout proches de la ligne clermontoise.

37' : En mode diesel, Toulon finit bien cette première période. Les hommes de Bernard Laporte veulent passer devant. Du côté des Auvergnats, on commence à rater pas mal de plaquages.

34' : Ça va être serré jusqu'au bout. Les Clermontois semblent avoir baissé le pied, notamment dans la conquête. Toulon met son adversaire à la faute. À l'image de Benjamin Kayser qui est venu sur le côté. Pénalité logique. Raté par Halfpenny ! Attention Clermont...

31' : HALFPENNY CONCRÉTISE / CLERMONT 11-9 TOULON. Trois sur trois pour Leigh Halfpenny. Toulon revient dans le match.

28' : 3 POINTS POUR HALFPENNY / CLERMONT 11-6 TOULON. Leigh Halfpenny ramène Toulon à cinq points. Vous la sentez la tension ?

25' : ESSAI POUR CLERMONT! / CLERMONT 11-3 TOULON. Morgan Parra (Clermont) presse Sébastien Tillous-Borde (Toulon) derrière le ruck et contre le ballon. Le rebond profite à Wesley Fofana (Clermont) qui échappe à Chris Masoe (Toulon). Clermont prend le match en main! Lopez ne transforme pas.

23' : On se rend la balle au pied de part et d'autre. La partie s'équilibre.

19' : Toulon a vraiment du mal à déployer son jeu depuis le début de la rencontre. Les Clermontois impriment un tempo très élevé.

15' : TOULON DÉBLOQUE SON COMPTEUR / CLERMONT 6-3 TOULON. Leigh Halfpenny (Toulon) met la première pénalité toulonnaise. Retour de Cudmore (Clermont).

12' : LOPEZ ENCHAÎNE / CLERMONT 6-0 TOULON. 2 sur 2 pour Camille Lopez qui permet à Clermont de s'échapper.

11' : Un coup de pied de Camille Lopez met Halfpenny en difficulté. Ce dernier garde le ballon et pénalité pour Clermont.

10' : Jamie Cudmore, victime d'une commotion, est remplacé par Julien Pierre.

7' : OUVERTURE DU SCORE DE L'ASM / CLERMONT 3-0 TOULON. Première pénalité réussie par Camille Lopez (Clermont).

5' : Encore une action offensive de la part des Clermontois. Sur une tentative de drop contrée de Camille Lopez (Clermont), les avants auvergnats ont récupéré échouant à un mètre de la ligne d'en-but.

2' : Clermont met Toulon en difficulté en ce début de match. Plus agressifs, ils mettent du rythme dans cette partie.

1' : C'EST PARTI ! Clermont donne le coup d'envoi et les supporters donnent de la voix. Nick Abendanon (Clermont) fait une première percée avant que Nalaga ne fasse en avant! Ça commence fort !

18h00 : Vous êtes prêts ? Nous oui ! C'est parti pour la finale de la Coupe d'Europe de #Rugby.

17h58 : C'est le Gallois Nigel Owens qui arbitrera la rencontre.

17h53 : TWICKENHAM SONNE CREUX. Sur les 82 000 places, nous n'aurons que 50 000 spectateurs. Outre le prix trop élevé des places, les Anglais ont préféré chouchouter la fille de Kate Middleton qui vient de naître.

17h47 : Le secrétaire d'État aux Sports, Thierry Braillard, est présent pour la finale. "Il est normal que le ministre des Sports soit là, réagit-il. J'ai de la chance aujourd'hui. Quelque soit le résultat, une équipe française sera championne d'Europe." Pour rappel, Thierry Braillard avait déjà accordé une interview pour Blasting News.

17h45 : BROCK JAMES FORFAIT ! Coup dur pour Clermont à quelques minutes du coup d'envoi. Brock James s'est blessé à l'échauffement. C'est Camille Lopez qui va le remplacer. Ça commence mal pour les Auvergnats...

17h30 : LA TENSION MONTE. À une demi-heure de la finale, les supporters clermontois et toulonnais envahissent leur ville respective. Sur les réseaux sociaux, l'emballement est à son comble. Quant aux joueurs, ils sont arrivés à Twickenham il y a trente minutes. Morgan Parra (Clermont) est déjà en train de s'entraîner au pied. Ça promet !

À noter que Montpellier vient de remporter le championnat de France féminin face à Lille (17-3).

17h00, H-1 : AZEMA ET LA RIVALITÉ. Le coach de Clermont estime qu'une effervescence est apparue entre son équipe et Toulon depuis cinq ans. « La rivalité naît des confrontations qu'il y a notamment lors des phases finales, informe Franck Azema. Il y a un vécu depuis 2010. Il y a un enchaînement de matches importants. C'est pour ça qu'un engouement se crée. A une autre époque, c'était avec d'autres équipes comme Paris, Perpignan et aujourd'hui, c'est Toulon parce qu'il domine le championnat et la Coupe d'Europe. »

16h30 : MERMOZ (TOULON) Y CROIT. Blessé, Maxime Mermoz espère une belle finale pour son équipe. « On veut marquer l'histoire et notre histoire parce que c'est un groupe génial et une aventure exceptionnelle, déclare le centre. C'est ça c'est les titres, ça vient valider surtout l'aventure humaine. Et sans titre, on se dit on a passé de bons moments mais ça n'a pas la même saveur donc il faut gagner les titres pour pouvoir marquer les choses. Et on a envie vraiment, d'écrire notre histoire. Je pense que le jour où on sera blasés, on sera soit plus au RCT, soit on ne jouera plus au rugby. »

16h, H-2 : TOULON FAVORI. Les statistiques donnent les Varois vainqueurs. Lors de leur cinq derniers matches, les hommes de Bernard Laporte se sont imposés à 3 reprises pour 2 défaites. Ce n'est pas la joie à Clermont qui s'est incliné 3 fois pour 2 succès. En Coupe d'Europe, les deux adversaires ont un bilan semblable de 7 victoires et 1 défaite. Toulon a inscrit 22 essais en 8 matches contre 19 pour les Auvergnats.

Pourtant, Mourad Boudjellal la joue mesuré et s'attend à une grosse bataille. « C'est une armée, ose le président du RCT. Ils sont forts sur toutes leurs bases. Moi je m'attends à une déferlante des Clermontois. Maintenant, on ne sait jamais, on va y aller. On ne va pas déclarer forfait… » Mais Franck Azéma y voit du bluff. « Ils semblent refuser le costume de favori, lance le coach clermontois. Nous avons l'impression qu'ils ont besoin de s'enlever un peu de pression. C'est leur façon de voir les choses, cela leur appartient »

15h30 : LES COMPOS. Voici les visages des deux équipes quelques heures avant le coup d'envoi de cette finale 100% française. Pour Clermont, on note le retour de Morgan Parra, pourtant pas aligné lors de la demi-finale. À Toulon, Maxime Mermoz est forfait. Il est remplacé par Juan Martin Hernandez.

Les compos :

CLERMONT : Abendanon - Nakaitaci, Davies, Fofana, Nalaga - (o) Lopez, (m) Parra - Chouly (cap), Lee, Bonnaire - Vahaamahina, Cudmore - Zirakashvili, Kayser, Debaty. Remplaçants : Ulugia, Domingo, Ric, Pierre, Bardy, Rado, James, Rougerie. Entraîneur : F. Azema

TOULON : Halfpenny - Mitchell, Bastareaud, Hernandez, Habana - (o) Giteau, (m) Tillous-Borde - S. Armitage, Masoe, J. Smith - A. Williams, B. Botha - Hayman (cap), Guirado, Chiocci. Remplaçants : Orioli, Menini, Chilachava, Fernandez Lobbe, Bruni, Wulf, Michalak, Taofifenua. Entraîneur : B. Laporte

La France au sommet de l'Europe, on ne s'en lasse pas. Mais qui de Clermont ou de Toulon sera sacré dans l'antre de Twickenham ?

Toulon demeure le favori naturel de cette finale de Coupe d'Europe. Cela fait quelques années que le club de Mourad Boudjellal collectionne les trophées : Coupe d'Europe 2013 et 2014, Top 14 2014… L'ogre toulonnais fait figure d'épouvantail et Clermont le sait bien pour avoir subi son courroux lors de la finale de la Coupe d'Europe en 2013. C'était le 18 mai 2013. Le RCT s'imposait à l'arrachée (16-15). Un essai de Delon Armitage faisait plonger les Auvergnats dans une dépression gâchant leur saison. Mais le passé reste dans le passé. L'équipe entraînée par Bernard Laporte veut tout rafler et s'en donne les moyens. Son parcours européen a laissé sur place les London Wasps (32-18) puis les Irlandais du Leinster (25-20). Ce troisième sacre d'affilée est à leur portée. « On sait bien que c'est quelque chose de spécial si on arrive à gagner, estime l'ouvreur australien Matt Giteau. Mais penser au triplé, non. Tu y penses quand tu as 60 ans, tu réfléchis et tu te dis : 'Ah oui, c'est spécial !', mais aujourd'hui tout ce qui compte, c'est de gagner. »

Clermont, c'est le Poulidor français. Abonné aux deuxièmes places, le club auvergnat souffre d'une malédiction ancrée depuis des années. Imaginez que les Jaunards ont attendu leur onzième finale pour enfin décrocher leur premier titre de champion de France, en 2010. Sous les ordres de Franck Azéma, les Clermontois veulent se débarrasser de leur passé à Twickenham. « On a pris l'habitude d'entendre que l'on craque souvent, que mentalement on n'y est pas, regrette le demi-de-mêlée Morgan Parra. On se dit que ce sera compliqué de gagner face à Toulon, et que personne ne nous voit vainqueurs. On se place en outsider, mais l'envie de l'emporter est grande. » Mais en Coupe d'Europe, Clermont fait figure de patron. Après une phase de poule réussie, les hommes de Franck Azéma ont maté Northampton (37-5) avant de venir à bout des Saracens (13-9). S'ils veulent marquer l'histoire du club, c'est le moment ou jamais.