Match nul, un but partout, dans cette demi-finale. Les Ukrainiens réalisent une opération parfaite en Italie. Ils sont très bien payés et peuvent remercier leur gardien. Le suspense sera total la semaine prochaine.    

90'. Quatre minutes de temps additionnel.  

86'. Boyko est l'homme du match pour le moment.  

82'. C'est la douche froide dans le San Paolo.  

81'. Mertens remplace Insigne.  

81'. GGGOOOAAALLLLLL! A peine monté au jeu, Seleznyov marque sur un centre de Fedetskiy (1-1). Il y avait pourtant hors-jeu. 

80'. Seleznyov remplace Kalinic, poste pour poste.  

78'. Tir d'Higuain claqué au-dessus par Boyko.

Publicité
Publicité

 

77'. Gabbiadini remplace Callejon.  

74'. Quel match du gardien ukrainien!  

73'. Boyko remporte encore son duel face à Higuain.  

72'. Carte jaune pour Fedetskiy. 

71'. David Lopez, le buteur, cède sa place à Gargano. 

70'. Tir d'Insigne qui passe loin au-dessus.  

69'. Bezus remplace Kankava.  

60'. Tir d'Higuain sauvé encore une fois par Boyko.  

57'. Bruno Gama remplace Luchkevych.  

55'. Tir d'Higuain dévié par Boyko. Le match semble plus ouvert.  

51'. La différence ne pouvait venir que sur phase arrêtée. Le Dnipro va devoir sortir.   

50'. GGGOOOOOAAAALLLLLLLL! Tête de David Lopez sur corner (1-0). 

49'. Le bloc du Dnipro paraît infranchissable.  

47'. Dries Mertens s'échauffe.  

22h07: Reprise à Naples. 

45'. Mi-temps à Naples.  

42'. Le public n'est pas content du jeu de son équipe et gronde.

Publicité

 

37'. Le Dnipro fait encore preuve de rigueur défensive. Quel mur!   

30.' Les Ukrainiens ont du mal à poser le jeu.  

25'. Les Napolitains ont du mal de trouver Higuain dans le rectangle.  

24'. Première carte jaune de la partie pour Kankava. Aucun joueur n'est menacé.   

23'. Les deux équipes se sont déjà affrontées à San Paolo. Naples avait gagné 4-2 en 2012. Cavani avait signé un quadruplé.  

22'. Higuain sert Insigne qui, du bout du pied, place à côté.  

18'. Les latéraux napolitains (Ghoulam et Maggio) travaillent bien offensivement.  

17'. Douglas est très présent dans la défense visiteuse.  

14'. Le danger se précise dans le camp du Dnipro.  

10'. Callejon centre pour Higuain qui ne peut reprendre correctement.  

9'. Tir en cloche d'Insigne qui touche le...poteau. Première alerte!  

8'. Konoplyanka est l'homme à suivre. Il est suivi par plusieurs clubs, dont des Italiens. 

7'. Le Dnipro va sans doute laisser venir.  

5'. Naples prend le match en mains.

Publicité

 

21h05: Coup d'envoi à San Paolo. 

Voici les compositions d'équipes:

Naples (4-2-3-1): Andujar, Maggio, Britos, Albiol, Ghoulam, Jorginho, David Lopez, Callejon, Hamsik, Insigne, Higuain.

Dnipro (4-2-3-1): Boyko, Fedetskiy, Douglas, Cheberyachko, Léo Matos, Kankava, Fedorchuk, Luchkevych, Rotan, Konoplyanka, Kalinic.  

Certains considèrent peut-être qu'il s'agira d'une formalité pour Naples, ce soir. Mais le Dnipro Dnipropetrovsk sera loin d'être un oiseau pour le chat dans cette demi-finale de l'Europa League. En Italie, beaucoup rêvent d'une finale 100% italienne entre Naples et la Fiorentina. Mais c'est loin d'être fait ! Car la Fiorentina devra se débarrasser de Séville. Quant à l'adversaire ukrainien des hommes de Benitez, il a un système tactique bien en place. Il ne sort pas trop et ne prend pas de risques inutiles. Il possède des joueurs très fort physiquement qui proposent un jeu rugueux. Ces atouts leur ont permis d'éliminer des équipes comme l'Olympiacos, l'Ajax et Bruges. Face aux Belges en quarts de finale, la décision s'est faite en toute fin de rencontre, lors du match retour. Car les deux parties étaient jusque-là très serrées.

Le dernier sacre européen avec Maradona en 1989

Rafael Benitez n'est pas naïf. Il sait pertinemment bien que la double confrontation est loin d'être gagnée. « Ils ne sont pas en demi-finale pour rien. Ils le méritent. Ils ont battu l'Olympiacos, l'Ajax et Bruges, des équipes de haut niveau. Cela ne veut rien dire qu'ils ne soient pas aussi connus que telle ou telle équipe. Ils ont un jeu rugueux et je vous garantis que ça sera difficile », a expliqué le coach lors de l'avant-match. Le stade San Paolo sera chaud bouillant ce soir pour porter son équipe vers la finale. En effet, les supporters attendent une victoire en Coupe d'Europe depuis 26 ans. C'était encore la Coupe UEFA que les Napolitains avaient remportée avec un certain Maradona dans l'équipe. Pour y parvenir, ils pourront aujourd'hui compter sur un Higuain. Le buteur argentin est une véritable arme pour l'équipe de Rafael Benitez avec pas moins de 24 buts cette saison. Mais face à la robustesse de la défense ukrainienne, il devra se montrer sous son meilleur jour pour marquer. Car il est évident que les Italiens devront trouver le chemin des filets dans cette première manche pour se mettre à l'aise lors du retour. #Direct Live #Dnipro Dnipropetrovsk #Napoli