Victoire méritée pour Séville ce soir, même si le score est lourd pour la #Fiorentina. Après une première mi-temps équilibrée, les Espagnols ont fait la différence en deuxième période sur des contres. Aleix Vidal est l'homme du match : 2 buts et 1 passe décisive (certes involontaire) pour Gameiro. Ça sera très compliqué pour la Viola de faire son retour jeudi prochain, d'autant que le #FC Séville a l'habitude des sommets européens. Les Andalous ont toutes les cartes en main.

Dans l'autre demi-finale, match nul surprenant entre Naples et le Dnipropetrovsk. La finale 100% italienne s'éloigne, surtout à cause de la non-performance de la Fiorentina ce soir. Retour sur les deux demi-finales ici.

_

90'+5 - C'est terminé ! Victoire 3-0 de Séville face à la Fiorentina

90'+4 - Jaune pour Rodriguez, fautif sur Iborra.

90'+3 - Banega avait l'occasion d'alourdir l'addition mais c'est contré.

90' - Cinq minutes de temps additionnel. Le choc entre M'Bia et Badelj explique ses longues minutes en plus.

88' - Séville laisse venir les Italiens. La boutique est fermée.

85' - Dnipro a égalisé dans l'autre demi-finale !

84' - Carton jaune pour Krychowiak.

83' - Joaquin est coupé par Coke dans la surface mais l'arbitre ne siffle pas. Tout sourit à Séville ce soir !

81' - Olé ! Olé ! Olé ! Le public espagnol chambre et félicite déjà son équipe de son superbe match.

80' - Ilicic rentre à la place de Gomez, bien discret.

78' - Carton jaune pour Valero.

77' - Banega est à deux doigts de plier l'affaire ! Mais sa frappe passe à côté. l'action avait été initiée par un débordement de Vidal. Quel match et quelle énergie du latéral droit.

75' - BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT DE GAMEIROOOOOO !!!! Premier ballon et but pour le Français. Trémoulinas déborde et trouve Vidal (encore lui). Sa déviation est manquée mais Gameiro et sur la trajectoire, il n'a qu'à toucher le ballon pour le pousser au fond des filets. 3-0 pour Séville !

74' - Au tour de Kévin Gameiro de faire son entrée. Le Français remplace Carlos Bacca, passeur sur le premier but.

72' - M'Bia est contraint de sortir. Iborra le remplace.

71' - Contre du FC Séville ! Coke n'est pas attaqué, il poursuit et frappe, c'est contré.

67' - Choc tête contre tête entre M'Bia et Badelj. Les deux joueurs doivent sortir, c'était violent. Pizarro rentre pour la Viola.

65' - Le rythme s'estompe. Séville est content de son avance. Les Italiens craignent le troisième.

60' - Séville s'amuse ! Talonnade, une-deux, tout y passe. Les Violets sont débordés. Attention à l'explosion... ou au trop plein de confiance.

58' - Premier changement pour Séville : Reyes laisse sa place à Coke.

57' - Aleix Vidal est PAR-TOUT. Il défend, monte sur chaque action offensive. Il a trois poumons.

55' - Les Florentins sont sonnés. Ils commettent des fautes et semblent partagés. Ils ont du voir hier ce que c'était que d'attaquer alors qu'on est mené 2-0.

52' - BUUUUUUUUUUUT BUT BUT BUT VIDAL ENCORE !!!! Vitolo percute au centre et agglutine les défenseurs autour de lui. Il sert sur sa gauche Vidal, étrangement seul. Il frappe alors que Neto croyait au centre, contre pied parfait. Ça fait 2-0 pour le FC Séville !

50' - Naples ouvre le score dans l'autre 1/2.

49' - Les deux équipes se projettent vite et le ballon est souvent aux abords de l'une des deux surfaces. C'est un match à haute tension !

47' - Premier carton jaune. Il est pour Carriço qui a fauché Joaquin. Bon coup franc à suivre... Salah, c'est à côté.

46' - C'est reparti à Sanchez Pizjuan. Un changement à signaler. Du côté florentin, Micah Richards remplace Tomovic.

Mi-temps : Très beau match ce soir au stade Sanchez Pizjuan. Le FC Séville et la Fiorentina développent un jeu offensif sur un rythme effréné. Et ce sont les Espagnols qui mènent 1-0 grâce à une réalisation d'Aleix Vidal sur un service de Bacca. Florence a eu des occasions mais les attaquants italiens se sont montrés maladroits dans le dernier geste. 0 à 0 entre Naples et Dnipropetrovsk dans l'autre demi.

_

45'+2 - Imbroglio à la mi-temps. L'arbitre siffle alors que le ballon était dans la surface italienne et que les joueurs de Séville réclamait un pénalty.

45'+1 - 35.840 spectateurs ce soir au Sanchez Pizjuan. Sur 45.500 places. Une très belle affluence.

45' - Deux minutes de temps additionnels.

44' - Les Italiens combinent aux abords de la surface sévillane. Sans succès.

43' - Tomovic prend Trémoulinas de vitesse mais son centre est repoussé sans difficulté.

40' - Centre-tir de Fernandez que Rico est obligé de dégager des poings. Rodriguez percute le gardien et se fait repousser par les défenseurs sévillans, mécontents de sa charge. Rico semble avoir le souffle coupé, il se fait soigner.

39' - Séville joue plus bas et semble attendre la Viola.

35' - Débordement de Vidal qui trouve Vitolo. Le milieu contrôle mal et envoie le ballon en sortie de but. Il était en bonne position.

34' - Toujours 0-0 entre Naples et Dnipro dans l'autre demi-finale.

32' - La louche de Reyes pour Vitolo dans la surface italienne ne profite pas aux Andalous. Le rythme diminue quelque peu. On peut le comprendre, certains joueurs montrent déjà des signes de fatigue.

29' - Deux centres de suite qui ne donnent rien pour la Fiorentina.

27' - Après une remontée de 40 mètres, Fernandez, pas attaqué, frappe aux 20 mètres. C'est assez largement à côté.

25' - Et encore la Viola avec Salah ! Sur la ligne des six mètres, il coupe le centre de Tomovic mais Rico s'interpose encore. 

24' - Occasion pour Rodriguez ! Dans un angle fermé à 5 mètres, il frappe sur Rico.

23' - Bacca contrôle et sert Reyes. L'ancien madrilène frappe mais c'est capté facilement par Neto.

21' - On assiste à une rencontre de très haut niveau. Peu de fautes, une belle précision technique et des initiatives offensives.

18' - Quelle occasion pour Fernandez ! Comment a-t-il fait pour la mettre à côté ? Suite à un bon travail de Joaquin, l'Égyptien était seul, 3 mètre devant les buts, mais son plat du pied passe à côté. 

17' - BUUUUUUT BUT BUT DE SÉVILLE !!! Reyes déborde sur la gauche et trouve Bacca. En pivot, le numéro 9 sert Vidal en retrait. Le latéral droit place un plat du pied parfait. Neto est pris à contre pied. Séville mène 1-0 !

16' - Après un quart d'heure sur un rythme très élevé, les équipes préfèrent se regarder désormais. Séville prend son temps pour construire.

15' - Frappe complètement manquée de Gomez aux 20 mètres.

14' - La même occasion de l'autre côté ! Le centre de Savic est effleuré par Gomez. Corner à suivre... Séville se dégage.

13' - Le centre de Vidal !! Bacca manque de couper la trajectoire alors que le gardien était battu.

11' - Frappe de Bacca !! Captée par Neto.

10' - Séville fait le siège de la surface florentine. Mais l'arbitre siffle une main espagnole. La Fio peut se dégager.

9' - Débordement de Trémoulinas. Corner. Le niveau de jeu est élevé en ce début de match.

7' - Corner pour Séville. Joué en deux temps, l'arbitre siffle un hors jeu.

5' - Joaquin lance Gomez en profondeur. Le contrôle de l'Allemand lui reste un peu dans les pied mais il parvient à frapper aux 18 mètres. Ça passe au dessus. Belle occasion.

4' - Après une belle combinaison entre Salah et Valero, Fernandez pénètre dans la surface adverse et tombe, il n'y a rien. Sortie de but.

3' - Centre de Trémoulinas, capté tranquillement par Neto.

2' - Les Italiens tentent de construire mais la défense de Séville veille.

1' - C'est parti !

_

21h04 : Pelouse parfaite, température idéale. Tout est prêt pour assister à une très belle rencontre. Aux équipes de jouer !

21h02 : Les deux équipes entrent sur la pelouse, l'hymne de la Ligue Europa retentit. Très très grande ambiance au stade Sanchez Pizjuan ! Peu de places de libres.

_

20h58 : Deux Français au coup d'envoi, tous du côté du FC Séville : Kolodziejczak et Trémoulinas. Kévin Gameiro pourrait être le troisième Français à fouler la pelouse. À noter que la Fiorentina aligne une équipe sans aucun Italien.

20h50 : Coup d'envoi dans 15 minutes, la tension monte.

20h49 : Nous avons affaire à deux belles équipes européennes. La feuille de match le prouve et les joueurs qui n'y sont pas tendent à le prouver encore plus. En effet, peu de clubs se passeraient de Aspas, Deulofeu, Pareja, Diamanta, Rossi ou Pasqual. Aucun d'eux ne figure pourtant sur cette feuille de match.

20h38 : Pour forcer la décision, les deux équipes possèdent un banc de qualité avec Gameiro, Iborra ou Coke du côté sévillan ; Vargas, Aquilani ou Ilicic du côté viola.

_

20h35 : Coup d'envoi dans 30 minutes.

20h26 : N'oubliez pas de suivre le direct commenté de l'autre demi-finale Naples-Dnipropetrovsk

20h09 : Comme prévu, Séville évoluera dans son habituel 4-2-3-1. La Fiorentina, de son côté, jouera dans un 4-3-3 à la barcelonnaise.

21h05 : Coup d'envoi dans 1h !

20h05 : Composition officielle de la Fiorentina : Neto - Alonso, Rodriguez, Savic, Tomovic - Valero, Baledj, Fernandez - Salah, Gomez, Joaquin

19h58 : Composition officielle du FC Séville : Rico - Vidal, Carriço, Kolodziejczak, Trémoulinas - Krychowiak, M'Bia - Reyes, Banega, Vitolo - Bacca

_

19h54 : Les joueurs de la Fiorentina sont sur la pelouse de Sanchez Pizjuan. Le compte Twitter de la Viola le prouve !

19h50 : Les supporters commencent à affluer au stade Sanchez Pizjuan, comme on peut le voir sur le compte Twitter du club sévillan. 

Début du match dans 2h !!

_

Sans surprise, le FC Séville est favori de cette confrontation. Selon les différents bookmakers, la côte du club espagnol se situe vers 1.7, le nul est à 3.75 et la victoire de la Fiorentina est à 4.75.

_

C’est la première fois que le FC Séville et la Fiorentina s’affronte. Pour s'imposer dans cette première, les deux équipes se reposeront sur leurs meilleurs buteurs. Bacca, Gameiro et M'Bia (3 buts) pour Séville et Vargas (3 buts) pour la Fiorentina.

_

Trois fois vainqueur de la C3, le FC Séville pourrait devenir le premier club avec quatre victoires finales. Le club espagnol est pour l'instant à égalité avec la Juventus Turin, l’Inter Milan et Liverpool. À noter que Séville est le seul club, avec le Réal Madrid, à avoir remporté deux fois de suite la compétition (2006, 2007).

Au niveau des pays, ce sont les Italiens qui ont le plus souvent soulever le trophée (neuf fois) devant ... les Espagnols (huit) ! Une motivation de plus pour ces derniers.

À la fête cette saison, à l’image de la victoire de la Juventus face au Réal Madrid (2-1) mardi soir, le football italien à l’occasion de s’offrir une finale 100% transalpine en Europa League. Les clubs italiens vont-ils y arriver ? Élément de réponse avec cet article preview des deux matchs de ce soir.

La rencontre sera arbitrée par l’Allemand Felix Brych. Il donnera le coup d’envoi à 21h05. Expérimenté, il a arbitré six matchs de Ligue des Champions cette saison, notamment le quart retour entre les deux clubs de Madrid. C’est surtout lui qui arbitrait la finale de l’Europa League 2014 qui a vu la victoire du FC Séville. Un bon souvenir pour les Espagnols.

Vous avez pu suivre hier (Barcelone 3-0 Bayern) et mardi (Juventus 2-1 Réal Madrid) les demi-finales de la Ligue des Champions sur Blasting News, place désormais à l’Europa League !

Compo probable du FC Séville : Beto – Coke, Carriço, Kolodziejczak, Trémoulinas – Krychowiak, Banega – Reyes, Iborra, Vitolo – Bacca. L’équipe d’Unai Emery devrait évoluer dans son habituel 4-2-3-1.

Compo probable de la Fiorentina : Neto – Alonso, Rodriguez, Savic, Tomovic – Valero, Pizarro, Fernandez – Joaquin, Gomez, Salah. Les hommes de Vincenzo Montella devraient se placer en un 4-3-3 à la barcelonaise.

Si l’autre demi-finale, opposant Naples au Dnipropetrovsk, semble déséquilibrée, celle entre le FC Séville et l’AC Fiorentina ne désigne aucun favori. Il faut dire que les deux équipes présentent un parcours et une saison assez similaires.

Le weekend dernier, les deux clubs ont cependant connu une fortune diverse. Si Séville subissait la loi du Réal Madrid et de Cristiano Ronaldo, la Fiorentina s’est facilement imposée face à Cesena. Mais sur l’ensemble de la saison, on a à faire à deux équipes « jumelles ». La preuve :

Saison du FC Séville : 5e du championnat d’Espagne, le club andalou a terminé 2e du groupe G derrière le Feyenoord Rotterdam et devant Rijeka et le Standard de Liège. Les espagnols ont ensuite éliminé successivement le Borussia Mönchengladbach, Villareal et le Zénith Saint-Pétersbourg, trois équipes de haut calibre.

Saison de la Fiorentina : 5e de la Serie A, la Viola a terminé 1ère du groupe K devant Guingamp, le PAOK Salonique et le Dynamo Minsk. Le club toscan a ensuite éliminé, dans l’ordre, Tottenham, l’AS Rome et le Dynamo Kiev, là aussi trois équipes de haut standing.

Statistiques à noter : le FC Séville a réalisé un parcours parfait à domicile (6 victoires en 6 matchs) dans cette Ligue Europa tandis que le club italien est invaincu à l’extérieur (4 victoires, 2 nuls). Une de ces deux séries s’arrêtera ce soir. Laquelle ? Réponse aux alentours de 23h00.

Historiquement, la C3 réussi au FC Séville, triple vainqueur de l’épreuve et tenant du titre (2006, 2007, 2014). En revanche, la petite coupe d’Europe s’est toujours refusée au club de Florence, finaliste en 1990 (Juventus Turin ; 3-1, 0-0) et demi-finaliste en 2008 (Glasgow Rangers ; 0-0, 0-0, 2-4 tab).

Rappel du parcours du FC Séville lors de la Ligue Europa 2013-2014 : 3e tour de qualification contre Mladost Podgorica (3-0, 6-1), barrage contre Slask Wroclaw (4-1, 5-0), 1er du groupe H (Slovan Liberec, Fribourg, Estoril Praia), 1/16e contre le NK Maribor (2-2, 2-1), 1/8e contre le Bétis Séville (0-2, 2-0, 4-3 tab), 1/4 contre le FC Porto (0-1, 4-1), 1/2 contre Valence (2-0, 1-3) et finale contre le Benfica Lisbonne (0-0, 4-2 tab). Un parcours semé d’embuches mais qui a donné la victoire au club andalou.

Rappel du parcours de l’AC Fiorentina lors de la Ligue Europa 2013-2014 : barrage face aux Grasshoppers de Zürich (2-1, 0-1), 1er du groupe E (Dnipropetrovsk, Paços de Ferreira, Pandurii), 1/16e contre Esbjerg (3-1, 1-1), défaite en 1/8e contre la Juventus Turin (1-1, 0-1). #Direct Live