Comment vont se passer les retrouvailles entre Patrice Evra et Luis Suarez lors de la prochaine finale de la Ligue des Champions ? Si l'on pose cette question, c'est parce que les deux joueurs ont été au centre d'une polémique lorsque l'Uruguayen évoluait du côté de Liverpool. En effet, en octobre 2011, lors d'une confrontation entre Manchester United et Liverpool, Suarez n'a pas arrêté d'insulter Evra. Ce comportement lui a coûté cher vu qu'il a été suspendu…huit matches. Une punition que Suarez a eu du mal à avaler. Et il l'a fait comprendre au Français lors de son retour. Il a en effet refusé de lui serrer la main en tout début de rencontre, comme le veut la tradition.

Publicité
Publicité

Mais Evra, pas rancunier, a déjà déclaré en marge de cette finale. « Il n'y a pas (ou plus ?) de problèmes avec Luis Suarez et je lui serrerai la main avant la finale ».

Une morsure sur Chiellini à la Coupe du Monde

L'Uruguayen est un habitué des provocations et des gestes déplorables sur un terrain de football. On a encore tous en tête la morsure dont avait été victime l'Italien Chiellini lors de la dernière Coupe du Monde. Mais il n'en était pas à son coup d'essai. Il avait déjà mordu le défenseur de Chelsea, Ivanovic, au bras lors d'un match entre Blues et Reds en avril 2013. Ce comportement lui avait alors valu…dix matchs de suspension. A la Coupe du Monde, il avait reçu une suspension d'équipe nationale de quatre mois. Il avait tout simplement, ce qui s'appelle, récidivé.

Publicité

Luis Suarez est-il enfin calmé ? En tout cas, Patrice Evra veut calmer le jeu avant cette confrontation. « Beaucoup de personnes m'ont déjà posé la question. Je m'en fous un petit peu…Le plus important est que je joue la finale ». Il a tout de même annoncé la couleur quant à sa prestation lors de la finale. « Je suis fier d'être ce que je suis et je suis fier de ma couleur. Je lui serrerai la main, il n'y a pas de problèmes. Mais vous pouvez être sûrs qu'il sentira ma présence sur le terrain ». Le décor est d'ores et déjà planté… #FC Barcelone #Champions League #Juventus