Dans un stade Wembley plein à craquer (89.000 spectateurs) et très festif, entonnant à plein poumons un God Save the Queen magnifique d'entrée de jeu, le match disputé entre #Arsenal et Aston Villa a été à la hauteur de l'événement. Du côté d'Arsenal du moins...

Prenant les commandes du jeu dès l'entame de la partie, les hommes d'Arsène Wenger ont logiquement été récompensés de leurs efforts à la 40e minute de jeu. Moment choisit par Théo Walcott, qu'Arsène Wenger avait préféré à Olivier Giroud, pour ouvrir le score d'une jolie reprise de volée dans le grand rectangle qui ne laissait aucune chance à Shay Given.

Avant cela, les Gunners avaient déjà alerté le gardien des Villains à plusieurs reprises, notamment sur une tête de Koscielny brillamment repoussée par le gardien irlandais ou sur de belles occasions manquées par Ramsey ainsi que sur une énorme chance de marquer obtenue par Théo Walcott et sauvée sur la ligne par Richardsson.

Bref, ce score de 1-0 à la mi-temps était entièrement mérité pour Arsenal, d'autant qu'Aston Villa n'avait pas réussi à alerter Szczesny une seule fois dans cette première période !

En deuxième mi-temps, les Gunners ont été plus rapides pour trouver l'ouverture ! Dès la 49e minute, Alexis Sanchez doublait la mise d'une très belle frappe des 25m qui trompait Shay Given pour la deuxième fois de la soirée ! A ce moment-là, la messe semble déjà dite tant Aston Villa s'est montré impuissant dans cette rencontre !

Et la suite des événements ne va rien changer à la physionomie de la partie.

Publicité
Publicité

Après un but de Sanchez annulé logiquement pour une position de hors-jeu, Mertesacker se chargeait d'alourdir le score d'une tête puissante sur corner. Obligeant par la même occasion Shay Given à aller rechercher la balle dans ses filets pour la troisième fois de la soirée, le gardien des Villains qui jouait sa première finale depuis 1998 et à l'époque, c'était déjà contre Arsenal !

En fin de match, Aston Villa qui n'avait plus rien à perdre mettait un peu plus le nez à la fenêtre sans pour autant se montrer très dangereux. Ils auraient toutefois dû obtenir un penalty pour une faute de Bellerin sur Grealish.

Enfin, Olivier Giroud, rentré à la place de Théo Walcott donnait au score son allure définitive en coupant un excellent centre au premier poteau (4-0).

Arsenal remporte la 12e FA Cup de son histoire !  #Football