Résumé de l'étape : Après, la première difficulté du jour, le Campo Carlo Magno, une échappée de 11 coureurs s'est dessinée. Composée de : Edoardo Zardini (BAR) , Franco Pellizotti (AND),Brent Bookwalter (BMV), David De La Cruz (EQS), Przemyslaw Niemiec (LAM), Sander Armée(TS), Nikolay Mihaylov (CCC), Rubén Fernández (MOV), Fabio Felline (TFR), Simon Clarke (Orica) et Ryder Hesjedal(TCG). 

Ce dernier va fausser compagnie aux 10 autres dans la troisième difficulté du jour, l'Aprica. Et croit même pouvoir réaliser l'exploit. Seulement voilà, dans la descente de l'Aprica, Alberto Contador est distancé (une mauvaise trajectoire, une chute survenue devant lui ?) et se retrouve en mauvaise position ! La course s'accélère alors à la manière d'un coup de bordure réalisé dans les courses flandriennes.

A ce petit jeu-là, les blocs Astana et Katusha se montrent plus efficaces que le bloc Tinkoff et mettent Contador à 45 sec.

Publicité
Publicité

Mikel Landa et Fabio Aru donnent le tempo à l'avant et mènent la lutte en tête en compagnie de Trofimov (KAT) et de Steven Kruisjwijck (Lotto-Nl). Mais les coureurs d'Astana vont progressivement déchanter : Contador plus fort refait petit à petit son retard avant de les rattraper. 

Après un moment de temporisation après ce gros effort, Le Pistolero accélère ! Fabio Aru ne peut pas suivre, Mikel Landa et Steven Kruisjwijck tiennent par contre la roue de l'Espagnol. Le Hollandais passera même en tête du Mortirolo. Au sommet duquel, Aru accusera 2 min de retard sur le trio de tête. 

Le coureur italien ne reviendra plus, encore embêté par un ennui mécanique dans la descente. En tête, Mikel Landa finira par émerger durant les trois derniers kilomètres de l'Aprica pour aller chercher sa deuxième victoire mais aussi chiper la deuxième place du général à son leader et coéquipier Fabio Aru  ! 

On retiendra de cette étape que Contador a véritablement dompté le Mortirolo alors que Mikel Landa, véritable révélation de ce #Giro prouve à nouveau qu'il était plus fort que son leader en montagne ! Il pourrait même devenir le leader de l'équipe ASTANA pour le reste de ce Tour d'Italie vu qu'il s'est emparé de la deuxième place au général ! 

Pour lire le résumé de la deuxième semaine du Giro, c'est par ici !

Classement général du Giro : 

1.

Publicité

Alberto Contador (Tinkoff-Saxo)

2. Mikel Landa (AST) à 4 min 02 sec 

3. Fabio Aru (AST) à 4 min 52 sec 

---------------------------------------------------------------------------

ARRIVEE FINALE : Le Basque mikel landa (AST) remporte la 16e étape devant  Steven Kruijswijck (Lotto-Nl) et Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). Trofimov prend la quatrième place devant Andrey Amador (MOV), 5e et Ryder Hesjedal (TCG), 6e ! Fabio Aru termine 7e à 2 min 49 sec. C'est désormais officiel, Mikel Landa devrait accéder à la deuxième place du Giro en plus de remporter sa deuxième étape et de peut-être devenir porteur du maillot bleu de meilleur grimpeur ! 

km 176 : Fabio Aru est à 2 min 30 sec selon le GPS, c'est bon pour Landa, il va devenir deuxième du général en principe !  

km 175 : Mikel Landa (AST) semble parti pour remporter une deuxième victoire d'affilée dans ce Giro (avec le jour de repos entre). il pourrait faire coup double en s'emparant de la deuxième place !

km 173 :  Alors que Steven Kruijswijck (Lotto-Nl) tentait une attaque, Contador a réagit masi s'est fait contrer par Mikel Landa (AST) qui est désormais parti ! 

km 172 : A 5 km de l'arrivée, la victoire devrait se jouer entre Steven Kruijswijck (Lotto-Nl), Mikel Landa (AST) et Alberto Contador (Tinkoff-Saxo). Derrière, Ryder Hesjedal s'accroche au sein du deuxième trio (1 min 03 sec). Alors qu'Aru fait de la résistance et ne perde ni ne reprend du temps  (1 min 43 sec).

km 169 : Fabio Aru (AST) se bat comme un beau diable pour sauver sa deuxième place ! Il possédait 2 min 11 sec d'avance sur Mikel Landa.

Publicité

Si les choses restent en l'état, il garderait sa seconde place pour 26 sec !

km 167 :Les écarts entre les deux trios : 1 min 15 sec, Aru a plus de mal à tenir le rythme, isolé. Il est à 1 min 45 sec

km 165 : Ryder Hesjedal (TCG) et Andrey Amador (MOV) ont repris Trofimov (KAT), on assiste donc à un duel 3 contre 3 avec le trio de tête toujours composé de : Steven Kruijswijck (Lotto-Nl), Mikel Landa (AST) etAlberto Contador (Tinkoff-Saxo). Fabio Aru revient sur le deuxième trio ! 

km 164 : A 13 km de l'arrivée, Trofimov est chronométré à 1 min 17 sec, le duo Hesjedal/Amador à 1 min 34 sec et enfin, Fabio Aru accuse lui un retard d'1 min 41 sec

km 162 : Le trio de tête passe la banderole des 15 km à l'instant !  

km 159 : Problème de vélo pour Aru , qui perd encore une poignée de secondes, le changement de vélo a été très rapide ! 

km 157 : A 20 km de l'arrivée, le trio de tête Steven Kruijswijck (Lotto-Nl), Mikel Landa (AST) etAlberto Contador (Tinkoff-Saxo) compte 34 sec d'avance sur Trofimov (KAT), 1 min sur Hesjedal et 1 min 31 sec sur le duo Amador - Aru !

km 147 : Maintenant, les coureurs plongent pendant 16-17 kilomètres vers une nouvelle ascension de l'Aprica, au sommet de laquelle, l'arrivée sera jugée ! Contador a pris les commandes de la descente au sein du groupe de tête, les routes sont humides ! 

km 144 : Steven Kruijswijck (Lotto-Nl) passe en tête du Mortirolo ! c'est le premier Néerlandais a réalisé une telle performance ! Trofimov et Hesjedal sont à 55 sec ! Fabio Aru (AST) revenu sur Amador (MOV) est à 2 min ! 

km 143 : Fabio Aru ne s'écrase pas complètement, mais il se fait maintenant rejoindre par Andrey Amador (MOV) !  De l'autre côté, ils sont presque au sommet, Mikel Landa devrait en tout cas faire un grand pas vers le maillot Bleu du meilleure grimpeur !

km 142 : Le trio de tête n'est plus qu'à 2 km du sommet du Mortirolo. Fabio Aru est 1 min 21 sec derrière !  

km 140 : Le GPS annonce maintenant un retard d'1 min pour Fabio Aru !

km 138 : On aurait donc pour le moment 3 coureurs en tête : Steven Kruijswijck (Lotto-Nl), Mikel Landa (AST) etAlberto Contador (Tinkoff-Saxo). Ensuite, intercallés, on retrouve Trofimov (KAT), Ryder Hesjedal (TCG)  et enfin Fabio Aru (AST). Les écarts ne sont pas clairs, mais Trofimov aurait 25 sec de retard sur le groupe de tête. Hesjedal est juste derrière lui alors qu'Aru doit avoir 15 sec de retard sur ce presque-duo. Il doit donc compter 40 sec de retard sur Contador !

km 138 : Aru a du mal ! Trofimov l'a déposé et il se fait rattraper par Hesjedal ! Il aurait désormais 20 sec de retard mais vu comme c'est parti, au sommet son retard risque d'être très important ! Il a même du mal à suivre le rythme d'Hesjedal !

km 138 : Fabio Aru ne baisse pas les armes, accompagné de Trofimov (Kat) il ne serait qu'à 12 secondes du groupe de tête composé de Steven Kruijswijck (Lotto-Nl), Mikel Landa (AST) et Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) 

km 138 : Contador à l'attaque ! Mikel Landa (ATS) peut suivre, pas Fabio Aru (AST) 

km 137 : C'est fait ! Alberto Contador a réussi à boucher les 45 sec de retard qu'il avait au début du col du Mortirolo !  Quel coup au moral ça doit être pour Aru qui avait déjà du mal à suivre le rythme de Landa ! Kruijswijck est lui bien parti !

km 137 : les écarts GPS étaient complètement faux , Contador n'est plus qu'à une quinzaine de secondes du duo Aru/Landa. Steven Kruijswijck (Lotto-Nl) est lui parti à l'attaque !  

km 137 : Aru en difficultés ! Il a du mal à tenir le rythme de Steven Kruijswijck (Lotto-Nl) et de son coéquipier, Mikel Landa (AST) . Contador serait tout de même à 1 min selon le GPS ! Quelle ascension !

km 136 : Comme dans la dernière étape, Landa semble être plus fort qu'Aru dans la montagne, il doit un peu ralentir pour permettre à son leader de tenir le rythme ! Contador grignote seconde par seconde !

km 135 : Mikel Landa (AST) donne toujours le tempo pour Fabio Aru, derrière, Trofimov et Zakarin (KAT) lachent prise. Derrière les deux coureurs Astana, il ne reste plus que Steven Kruijswijck (Lotto-Nl). Contador aurait toujours environ 40 sec de retard sur le trio Aru/Landa/Kruijswijck ! ET attention, le pistolero semble montrer quelques difficultés ! 

km 133 : Fabio Aru (AST) peut encore bénéficier d'un  coéquipier et de l'aide éventuelle de la Katusha ! Contador est lui parti tout seul, en danseuse ! Le groupe de tête n'est plus composé que de 5 coureurs ! Contador aurait toujours 42 sec de retard (GPS) 

km 130 : Contador prend directement le contrôle des opérations dès le pied  du col, il accuse 51 sec de retard sur Aru !  

km 128 : Le groupe de tête ASTANA/KATUSHA de Fabio Aru commence l'ascension du Mortirolo, le groupe Contador est  chronométré à 49 sec. Ca promet une belle ascension !

km 127 : Alors qu'on s'approche de plus en plus du pied du Mortirolo, Ryder Hesjedal (TCG) vient de se faire reprendre par le peloton de tête de Fabio Aru (AST). Contador n'a plus que deux coéquipiers ! Son retard est d'environ 45 sec !

km 121 km : Ce Giro tient décidément à sa réputation, il est imprévisible. Le groupe Contador aurait 25 sec de retard sur le groupe Aru. Le problème pour la Tinkoff, c'est que maintenant, le groupe Aru a rejoint le groupe Katusha et les deux équipes allient leurs forces. Contador n'a plus que 2-3 coéquipiers !

km 112 : On assiste à un duel à distance entre le bloc Astana qui roule en tête du deuxième peloton, le bloc Tinkoff-Saxo qui roule en tête du troisième peloton et la Katusha qui a mis trois coureurs à bloc dans le peloton de tête. Suite à ces accélérations, l'avance de Ryder Hesjedal (TCG) est tombée à 48 sec. Les 10 autres échappés ont ex été repris !

km 110 : Alors que Ryder Hesjedal (TCG) continue son petit bonhomme de chemin, il semblerait qu'Alberto Contador ait été ralenti dans la descente ! Une chute, un virage raté, une semple cassure ? Le Pistolero est en tout cas situé dans un 3e peloton ... a plus de 40 secondes de Fabio Aru (AST). La Tinkoff-Saxo fait un gros travail pour le ramener dans le peloton de tête au pied du Mortirolo

km 97 : On se dirige maintenant vers le juge de paix de cette 16e étape : le Passo Del Mortirolo, un des cols mythiques du Giro ! 

km 96 : Le coureur canadien passe d'ailleurs en tête au sommet de l'Aprica,  avec 1 min 04 sec d'avance sur le groupe des 10 ! Le peloton est lui à 2 min 08 sec du leader de la course. La Tinkoff-Saxo mène l'allure du peloton.

km 95Ryder Hesjedal (TCG)  a décidé de semer ses compagnons d'échappée dans la montée de l'Aprica. Il compte 30 sec d'avance sur le groupe de 10 coureurs. Le peloton maillot rose est lui à 1 min 57 sec.

km 92 : les moyennes horaires des deux premières heures sont connues : 1ere heure : 34,8 km/h, 2e heure : 32,900 km/h !

km 91 : Les 11 coureurs échappés vont bientôt commencer l'ascension de l'Aprica pour la première fois de la journée. Leur avance sur le peloton maillot rose est de 2 min 14 sec.

km 75 : un groupetto s'est formé autour d'Elia Viviani (SKY) notamment, le porteur du maillot rouge, leur retard sur le peloton est de 1 min 30 sec environ.

km 75 : A la moitié de la descente du Passo Del Tonale, l'avance des onze coureurs de tête désormais est de 2 min ! Simon Clarke (Orica) a réussi à rejoindre l'échappée initiale composée de : Edoardo Zardini (BAR) , Franco Pellizotti (AND),Brent Bookwalter (BMV), David De La Cruz (EQS), Przemyslaw Niemiec (LAM), Sander Armée(TS), Nikolay Mihaylov (CCC), Rubén Fernández (MOV), Fabio Felline (TFR) et Ryder Hesjedal(TCG)

km 60 : Les coureurs vont désormais descendre pendant environ 30 km avant d'entreprendre directement la première ascension de l'Aprica (3e catégorie), très difficile en son début avec deux kilomètres à grimper avec des pourcentages de 11% de moyenne et avec un passage à 13 % avant de continuer de monter mais avec une pente plus raisonnable de l'ordre de 3% !

km 55 : Au sommet du Passo Del Tonale, les échappés sont passés en tête. Simon Clarke accuse toujours 30 sec de retard sur ce groupe de 10 coureurs. Le peloton maillot rose, plutôt calme, est lui chronométré à 1 min 38 sec. Le classement au sommet du Passo Del Tonale :

1. Rubén Fernández (MOV) - 15 pts

2. Franco Pellizotti (AND) - 8 pts

3. Edoardo Zardini (BAR) - 6 pts

km 45 : Simon Clarke (Orica) est positionné en chasse-patate à 30 sec du groupe de tête. Le retard du peloton sur les échappés est passé à 1 min 45 sec.

km 40 : Alors que les coureurs abordent les premières pentes du Passo Del Tonale, un groupe de 10 coureurs s'est formé à l'avant : il est composé de : Edoardo Zardini (BAR) , Franco Pellizotti (AND), Brent Bookwalter (BMV), David De La Cruz (EQS), Przemyslaw Niemiec (LAM), Sander Armée (TS), Nikolay Mihaylov (CCC), Rubén Fernández (MOV), Fabio Felline (TFR) et Ryder Hesjedal (TCG). Ils comptent un peu plus d'une minute d'avance sur le peloton maillot rose.

km 10 : abandon de Sébastien REICHENBACH (IAM).km 1 : Dés les premiers kilomètres, qui commençaient en pleine ascension, une première échappée s'est formée : Maxime BOUET (Etixx), Axel DOMONT (AG2R), Edoardo ZARDINI (BAR), Giacomo BERLATO (Nippo) et Simon Geschke (Giant) tentent leur chance.

km 10 : Le peloton est parti à 11h49 très précisément, 173 coureurs le composent. On vous rappelle que SKY a officialisé l'abandon de Richie Porte, diminué par plusieurs blessures, au genou notamment.

Classée comme une journée « 5 étoiles » par les organisateurs, une première dans une étape en ligne cette année, cette 16e étape du Tour d'Italie promet à nouveau de nombreuses ascensions et rebondissements ! Alors que les coureurs s'élanceront tôt aujourd'hui (11h55), le direct commencera lui réellement vers 15h00, une heure à laquelle les coureurs devront entamer la descente de la 3e difficulté du jour, la montée de l'Aprica (3e catégorie).

Avant cela, les fait majeurs de cette 16e étape vous seront communiqués !

Pour revivre la dernière étape de dimanche entre Marostica et Madonna Di Campiglio, cliquez sur ce lien !

La théorie : Cinq ascensions au programme

Cette 16e étape étant bien évidemment de haute montagne, les cols seront nombreux ! Afin de vous faire comprendre et/ou apprécier au mieux ses diverse difficultés, vous pouvez consulter les profils 3D et 2D de ces ascensions en plus des données techniques générales de cette étape.

Pour ce faire, cliquez sur la photo principale de l'article.

La pratique : Voilà le Passo Del Mortirolo !

Le peloton du Giro a pu reprendre des forces ce lundi et on espère pour les coureurs que ce sera bien le cas, car l'étape du jour s'annonce dantesque. Pas moins de 5 ascensions sont programmées aujourd'hui et non des moindres : deux cols de 2e catégorie, 1 col de 1ère catégorie et deux fois la montée de l'Aprica (3e catégorie) dont le deuxième passage sera également synonyme d'arrivée au sommet !

Mais bien avant cela, les coureurs se seront élancés de bonne heure de Pinzolo dans le Trentin (11h55). Et les favoris auront intérêt à être du matin : dès le km 0, ils s'attaqueront à la première difficulté du jour, le Campo Carlo Magno, une ascension de 13 km de long, classée en 2e catégorie ! Avant un peu plus tard de gravir les pentes d'un des cols les plus durs d'Europe : le Passo del Mortirolo. Dont le sommet est situé au km 142 après 12 km d'ascension avec des pourcentages vertigineux : quasiment 11 % de moyenne avec des passages à 18 % !

Ensuite, hormis les descentes de ces cols (qui sont malheureusement parfois plus décisives que les montées à cause des chutes), le peloton n'aura que très peu de moments de repos au cours des 177 km que compte cette 16e étape du Giro !

Bref, pour les favoris, le coup de moins bien est interdit aujourd'hui !

Le récapitulatif des ascensions du jour :

- Campo Carlo Magno (2e catégorie, 13e km) : 13 km d'ascension

- Passo del Tonale (2e catégorie, 55e km) : 15 km d'ascension (6,1 % moy/10 % max)

- Aprica (3e catégorie, 102e km) : 14 km d'ascension (3,5 % moy/ 15 % max)

- Passo del Mortirolo (1ère catégorie, 142e km) : 11,8 km d'ascension (10,9 % de moyenne / 18% max)

- Aprica (3e catégorie, arrivée finale) : 14 km d'ascension (3,5 % /15 %) #Cyclisme #Direct Live