Cette fois-ci, il semble bien que Karim Benzema se soit mis dans de beaux draps.

L'attaquant du #Real Madrid risque très gros et, outre une évidente sanction judiciaire, il pourrait aussi subir les foudres de son club, véritable institution qui ne tolère pas que son image soit écornée pour quelque raison que ce soit.

Selon la radio espagnole Cadena Ser, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais se serait ainsi fait contrôler mardi matin, dans les environs de l'aéroport de la capitale espagnole, au volant de sa Rolls Royce.

Lorsque les agents de la police locale lui ont demandé de présenter son permis de conduire, Benzema n'a pas pu accéder à leur requête.

Publicité
Publicité

Pensant sûrement s'en sortir grâce à sa notoriété, il a affirmé avoir oublié ses documents chez lui.

Malheureusement pour lui, la patrouille était bien plus zélée qu'il ne l'espérait.

Probablement fans du rival de l'Atletico,  les agents de police ont vérifié sans attendre les dires de l'international français, et il s'est avéré que Benzema conduisait son bolide sans autorisation.

Une histoire ancienne qui coûte cher

En effet, si l'international français n'a officiellement pas le droit de conduire, c'est parce qu'il a déjà prouvé par le passé que comme sur le terrain, il semble vouer un amour sans borne à la vitesse.

En 2013, Karim Benzema a été flashé à 216 km/h sur une autoroute espagnole limitée à 100km/h.

S'il s'était vu suspendre son permis de conduire pour une durée de huit mois, il avait aussi dû s'acquitter d'une sanction financière pour le moins salée, c'est à dire 18 000 euros d'amende.

Mais, visiblement trop pris par le boulot, l'ancien meilleur buteur de Ligue 1 a oublié de réaliser son stage de prévention et de remise à niveau, qui devait lui permettre de récupérer ses droits.

Un hors la loi ? 

Pour résumer, cela faisait maintenant deux ans que l'avant centre conduisait sans permis.

Même si il est loin d'être le seul dans ce cas, cette affaire fait tâche car, en plus d'être une personnalité publique, il a aussi un devoir d'exemplarité auprès des jeunes générations.

Publicité

Convoqué au tribunal, Karim Benzema devrait s'en sortir avec une amende, certes bien plus élevée que la première, mais toujours abordable au vu de sa fortune et de son salaire.

Néanmoins, il devrait aussi être privé de conduite pendant une durée indéterminée, et sera probablement dans l'obligation de se rendre à l'entraînement en taxi.