Le Prince William est un grand amateur de #Football. Et en Angleterre, il a l'embarras du choix avec les clubs de qualité que compte le pays. Mais lui n'a peut-être pas pris le choix le plus facile en optant pour Aston Villa. En effet, le club n'est pas un foudre de guerre et a dû encore se battre cette saison pour éviter la relégation. Mais il a fait ce choix tout petit. Et il ne changerait pour rien au monde… « C'était peut-être une mauvaise idée », plaisante-t-il. Mais il assume !

Ce samedi, il sera donc à fond derrière ses couleurs lors de la finale de la Coupe d'Angleterre qui opposera son club, Aston Villa, à Arsenal.

Publicité
Publicité

Autant écrire que sur papier, les Gunners sont les grands favoris. Et ce match « excite » et angoisse le Prince William. « Je suis très nerveux », admet-il. « Je connais plein de fans des Gunners qui sont venus me dire d'attendre la semaine prochaine ». Comme si le match était déjà plié. « Je pense que la saison d'Aston Villa a été intéressante même si cela fait désormais deux ans que le club se bat contre la relégation », indique-t-il. « Je suis très content du travail de l'entraîneur Tim Sherwood. Il réalise de belles choses avec les joueurs ». La plus belle serait à coup sûr la victoire samedi contre #Arsenal, même si c'est loin d'être gagné !

Le choix d'Aston Villa pour se démarquer des copains

Il aimerait évidemment que son club de cœur remporte cette prestigieuse compétition.

Publicité

Tout comme, il souhaiterait que son fils, George, supporte Villa. « Je ne sais pas encore quel sera son choix. A 22 mois, c'est encore un peu tôt pour le savoir », indique-t-il « Mais je l'encouragerai à supporter Villa ». Le Prince explique encore que tous ses copains d'enfance supportaient Chelsea ou Manchester United. Mais lui, il a opté pour Villa pour « faire autrement » que les autres. Un choix pour se démarquer. Mais un choix qu'il regrette peut-être désormais. Tant les victoires ne sont pas toujours au rendez-vous…Mais une suffirait à rendre fou de joie le Prince, ce samedi. Croisons les doigts pour lui !