Statut quo en #Ligue 1 après la 35ème journée.

Samedi après-midi, l'Olympique Lyonnais a parfaitement géré son rendez-vous face à l'Evian Thonon Gaillard, s'imposant ainsi 2-0 au Stade Gerland.

Hier soir, dans une Beaujoire pleine à craquer, le #PSG, victorieux 2-0 à Nantes, n'a pas tremblé face aux Canaris, toujours aussi peu dangereux offensivement.

A l'aube des 3 dernières journées du championnat de France de Ligue 1, les Parisiens comptent toujours 3 points d'avance sur Lyon (74 contre 71), mais une différence de buts défavorable (+ 39 contre + 41), qui pourrait avoir toute son importance si les hommes de Laurent Blanc venaient à connaître un faux pas.

Publicité
Publicité

36ème journée : Plein Ouest 

Le week-end prochain, Paris ouvrira les hostilités dès le vendredi soir, avec la réception de l'En Avant Guingamp au Parc des Princes. Actuellement 10èmes avec 46 points, les Bretons sont quasi-assurés de se maintenir. Néanmoins, le double-tenant du titre s'était incliné au Roudourou lors du match aller (1-0), et devra se méfier de l'irrésistible Claudio Beauvue.

Samedi, Lyon se rendra en Normandie pour y affronter le Stade Malherbe de Caen. Considérés comme morts à la trêve, les joueurs de Patrice Garande ont superbement relevé la tête depuis. 14èmes avec 39 unités, ils ne comptent que 2 points d'avance sur le premier non-relégable (Evian), et chercheront à tout prix à engranger de précieux points en vue du maintien.

Une 37ème journée capitale ?

Le samedi 16 mai, les deux candidats au titre n'auront pas la tâche facile.

Les hommes d'Hubert Fournier recevront Bordeaux, 6ème avec 56 points, dans un classique du championnat de France.

Publicité

Juste avant la coupure hivernale, Alexandre Lacazette et Nabil Fekir avaient fait vivre un véritable cauchemar aux Girondins, qui s'étaient effondrés à Chaban Delmas sur le score sans appel de 5-0.

Les Franciliens iront, quant à eux, batailler à Montpellier face à un adversaire contre lequel ils ont toujours eu du mal, depuis l'arrivée des Qataris à l'été 2011.

A l'aller, Rolland Courbis avait réussi le coup tactique parfait, pour finalement repartir de la capitale avec un précieux 0-0 en poche.

Néanmoins, en Coupe de France, Paris n'avait laissé aucune chance aux champions de France 2012, avec une facile victoire 3-0 face aux collègues de Vitorino Hilton.

Enfin, il est à noter que le président héraultais, Loulou Nicollin, n'a jamais caché la sympathie qu'il voue à l'Olympique Lyonnais, ainsi qu'à son Président, Jean Michel Aulas. Le sulfureux dirigeant voudra donc jouer un sale tour à ses adversaires pour permettre aux Gones de se rapprocher de la première place.

38ème journée : Ne pas se faire piéger

Lors de l'ultime journée du championnat, l'Olympique Lyonnais se rendra à Rennes pour y défier les protégés de Philippe Montanier. Même si les Bretons sont réputés pour leur inconstance, les rouge et noir voudront bien terminer devant leur public.

Publicité

En ouverture, les Lyonnais l'avaient emporté 2-0, après avoir trouvé la faille dans la dernière demi-heure.

Paris affrontera une équipe qui jouera sa survie, en la personne du Stade de Reims.

Les Champenois, 17èmes, ne comptent pour l'instant qu'un seul point d'avance sur la zone rouge, et ne viendront pas dans la capitale avec la volonté de fêter le titre du PSG, mais avec l'envie de se sauver définitivement.

Lors de la 1ère journée, ils avaient réussi à tenir l'ogre parisien en échec (2-2) au stade Auguste Delaune, et voudront reproduire cette performance. #Lyon sport