Excédé par les dernières piètres sorties de son poulain sur le terrain, Marcelo Bielsa a décidé d'écarter Florian Thauvin du groupe professionnel, dans le cadre du déplacement de l'Olympique de Marseille au Stade Auguste Delaune de Reims.

Le joueur de 22 ans, qui n'a pas toujours eu une attitude respectueuse envers ses coéquipiers ou encore le corps arbitral cette saison, paye ici son manque d'investissement flagrant de ces dernières semaines.

Bien sûr, quand tout va bien, Thauvin peut être absolument brillant, comme en atteste sa première partie de saison réussie.

Mais, quand les choses se gâtent, comme dernièrement à l'#OM, le jeune homme aurait un effet nocif sur le groupe.

Publicité
Publicité

Symptomatique de cette nouvelle génération de footballeurs starifiés après à peine 50 matchs de #Ligue 1 disputés, il fait partie de ces éléments qui se désolidarisent de l'effectif lorsque les événements s'avèrent être contraires.

A l'image d'un Yohan Mollo, plus ou moins bien géré par Christophe Galtier à Saint Etienne, il marche à l'affectif, mais aussi et surtout aux résultats individuels.

Techniques, offensifs, capables d'éliminer et de faire la différence, ces "créateurs" ont souvent un ego surdimensionné et font partie de ces nombreux égoïstes que le #Football est capable de créer.

Un joueur capricieux ?

Conscient de son talent, l'Orléanais a d'abord défrayé la chronique avec son transfert avorté à Lille, qu'il a voulu quitter sans délai à l'été 2013, après avoir comparé son salaire, estimé insuffisant, avec ses coéquipiers de l'équipe de France des moins de 20 ans.

A son arrivée dans la cité phocéenne, Marcelo Bielsa a pris Thauvin par le bon bout, le convaincant même d'accomplir des tâches défensives, chose impensable pour beaucoup d'observateurs.

Publicité

Evidemment, les excellents résultats de l'OM entre août et décembre ont joué en faveur de cette bonne relation.

Si le milieu offensif a longtemps été considéré comme le petit préféré du technicien argentin, il semble que ce dernier ne tolère plus les écarts de son protégé.

Entre ses insultes à Dimitri Payet lors d'un déplacement au Stade Rennais, son geste d'humeur après avoir été remplacé à Bordeaux, Florian Thauvin a oublié de bien faire son boulot sur le terrain.

Titularisé à 31 reprises en 33 apparitions en Ligue 1, il ne compte finalement que 5 réalisations et 3 passes décisives à son actif cette saison.

Le gaucher, qui n'a pas fait trembler les filets depuis le mois de janvier, et n'a pas non plus offert de but depuis décembre, paye un rendement insuffisant, associé à un comportement inacceptable.