Dimanche soir à 21 heures, tandis que certains feront leurs comptes d'apothicaires en espérant ne pas descendre en Ligue 2, l'Olympique de Marseille et l'#AS Monaco s'affronteront dans un choc décisif pour la troisième place, qualificative pour le tour préliminaire de la Champions League.

Des dynamiques contraires

L'#OM de Bielsa a dit adieu au titre après un mois d'avril noir, véritable couronnement d'une deuxième partie de saison où il a perdu beaucoup trop de points " faciles " en route, comme en attestent ses défaites à Nice, Montpellier ou Nantes, ou encore ses terribles échecs à domicile face à Caen (2-3), puis Lorient (3-5).

Publicité
Publicité

En effet, si les Phocéens avaient remporté ces 5 rencontres, ils compteraient actuellement 75 points, seraient toujours leaders, et ne regretteraient pas autant d'avoir grillés leur jokers face à Lyon et Paris à domicile, ou encore Saint Etienne et Bordeaux à l'extérieur.

Les Monégasques de Leonardo Jardim, classés cinquièmes après 19 journées, ont réalisé une excellente seconde partie de saison.

En effet, entre la 20ème et la 35ème journée, les vice-champions de France en titre ont glané la bagatelle de 33 points, ce qui en fait la deuxième meilleure équipe depuis la trêve, derrière le PSG.

Il est aussi intéressant de remarquer que sur leurs 16 dernières rencontres de #Ligue 1, leurs filets n'ont tremblé qu'à 6 reprises.

Le feu contre la glace

Meilleure défense du championnat de France avec seulement 24 buts encaissés en 35 rencontres, l'As Monaco viendra au Vélodrome avec de solides certitudes défensives.

Publicité

Qui plus est, en Ligue des Champions, les joueurs de la Principauté ont aussi prouvé leur incroyable perméabilité.

Quarts de finalistes, les coéquipiers de Yannick Ferreira Carrasco ont vu leur portier, Subasic, être battu à peine 5 fois en 10 matchs disputés en C1.

Face à eux se présenteront des Marseillais qui seront longtemps restés meilleure attaque de Ligue 1.

Actuellement troisièmes au classement des équipes les plus offensives avec 67 buts inscrits à leur actif, les Olympiens adorent aller de l'avant, comme en attestent les statistiques d'André Pierre Gignac, auteur de 20 buts et vice-meilleur buteur de L1, et de Dimitri Payet, meilleur passeur du championnat avec 14 réalisations.