Si la lutte pour le titre de champion de France de #Ligue 1 est toujours aussi acharnée entre le PSG et l'Olympique Lyonnais sur le terrain comme en coulisses, la lutte pour éviter la relégation est aussi le théâtre d'un mano-à-mano absolument passionnant.

En effet, pas moins de 5 clubs, Caen, Lorient, Toulouse, Reims, et Evian, se tiennent en seulement 2 points à trois journées du terme du championnat de France.

Derrière eux, les deux promus du Fc Metz et du Rc Lens connaissent déjà leur avenir, qui s'écrira à nouveau en Ligue 2 la saison prochaine.

Parmi ces 5 candidats à la descente, certains étaient déjà préparés à ce scénario, et savaient pertinemment qu'ils joueraient leur destin jusqu'à la dernière journée.

Publicité
Publicité

Caen : Le miraculé

Lanterne rouge à la trêve, le Stade Malherbe de Caen a su se redresser de façon spectaculaire.

En réalisant un début de deuxième partie de saison impeccable, ils ont connu une belle série de 6 victoires et 1 nul (au Parc des Princes face au PSG), soit 19 points en 7 matchs, du 17 janvier au 27 février.

Bien aidés par l'arrivée d'Emiliano Sala, prêté par Bordeaux lors du mercato hivernal et auteur de 5 buts, les hommes de Patrice Garande n'ont néanmoins pris qu'1 point sur 12 possibles lors des derniers 4 matchs, et devront aussi en découdre avec l'Olympique Lyonnais ce week-end.

Toulouse et Lorient n'ont pas l'habitude

Lorient paye incontestablement le départ de Christian Gourcuff à l'intersaison, ainsi que la politique du Président Loïc Féry, basée sur la vente des meilleurs éléments sans réelle compensation au sein de l'effectif.

Publicité

Trop tendres physiquement, les Merlus se sont néanmoins bien relancés en l'emportant dernièrement sur le score de 5-3 sur le terrain de l'Olympique de Marseille.

Quant aux Toulousains, ils doivent forcément se demander si leur cauchemar va enfin prendre fin.

Battu à Lens et à Metz, le TFC est l'équipe qui, hors zone de relégation, a concédé le plus de défaites cette saison (18). 

Dans l'obligation de réagir, le Président Sadran a même débarqué son coach historique Alain Casanova, qu'il a remplacé par Dominique Arribagé, un autre ancien de la maison, dans le but de créer un électrochoc.

Evian et Reims connaissent la chanson 

Le Stade de Reims avait choisi Jean Luc Vasseur à l'intersaison pour poursuivre le bon travail effectué par Hubert Fournier depuis la remontée du club en Ligue 1 (14ème en 2013, 12ème en 2014), mais a finalement limogé son technicien devant le manque de résultats, pour le remplacer par Olivier Guégan.

Pire défense du championnat avec déjà 61 buts encaissés en 35 matchs, les Champenois ont néanmoins toujours fait du maintien leur priorité absolue, et ne sont donc pas surpris de se retrouver là.

Publicité

Enfin, l'Evian Thonon Gaillard de Pascal Dupraz, véritablement programmé pour jouer la 17ème place, tentera une nouvelle fois de s'en sortir à grands coups de solidarité et d'esprit de sacrifice.

Les seules qualités des Hauts-Savoyards résidant dans leur discipline et leur volonté, les coéquipiers de Daniel Wass ont l'habitude de jouer la boule au ventre, et se sont même maintenus lors de l'ultime journée la saison passée, grâce à leur victoire 3-0 sur la pelouse de Sochaux. #Football