Pour la première fois depuis 1998, une finale #NBA se jouera sans Tim Duncan, Kobe Bryant ou Dwyane Wade. Une statistique incroyable pourtant bien réelle : jamais depuis cette date une finale NBA ne s’est disputé sans l’un de ses trois joueurs, donc sans l’une de ses trois équipes : les San Antonio Spurs (1999, 2003, 2005, 2007, 2013, 2014), les Los Angeles Lakers (2000, 2001, 2002, 2004, 2008, 2009, 2010) et le Miami Heat (2006, 2011, 2012, 2013, 2014). Surtout, la dernière finale NBA de l’une des équipes encore en course cette année date de 2007 (Cleveland). Une éternité.

Des titres d’un autre temps

Il faut dire que deux des franchises toujours en vie cette saison n’ont jamais atteint les finales NBA (Memphis Grizzlies et Los Angeles Clippers) et que les Cavaliers de Cleveland ne les ont disputé qu’une fois, en 2007 donc. Pire, il faut remonter à 1998 et le dernier titre des Bulls de Michael Jordan pour revoir la victoire d’une des ces huit franchise. Si le dernier titre des Rockets de 1995 ne semble pas si lointain, celui des Warriors en 1975 ne parle pas au moins de 40 ans. Pas plus que celui de Washington, alors surnommé Bullets, en 1978. Et encore moins celui des Hawks en 1958. La franchise, actuellement à Atlanta, jouait alors à Saint-Louis.

À qui l’avantage ?

Autant vous dire qu’aucun des champions de 1998 ou 1995 n’est encore en activité. Le vainqueur aura tout d’un nouveau venu, franchise et joueurs compris. Car même si des joueurs possédant des bagues sont encore en course (Lebron James bien sûr, mais aussi Pau Gasol, Paul Pierce ou Jason Terry), la plupart des leaders d’équipe n’ont même pas disputé de finale de Conférence. À commencer par Chris Paul, Stephen Curry ou les Hawks Jeff Teague, Paul Millsap et Al Horford. Alors à qui l’avantage ? Cleveland semble le mieux armé niveau expérience avec Lebron James (cinq finales, deux bagues), James Jones (trois finales, deux bagues), Mike Miller (trois finales, deux bagues) et Kendrick Perkins (trois finales, une bague). Mais même si la franchise de l’Ohio soulevait le trophée, force est de constater qu’elle aurait un visage tout neuf avec Kyrie Irving, JR Smith, Timofey Mozgov ou encore Matthew Dellavedova. #Etats-Unis #Basket-Ball