Cleveland Cavaliers 1-1  Chicago Bulls

Lebron James était vexé du match 1. Alors Lebron James a remis son bandeau, performé et gagné. Ce n’est pas très compliqué : lorsque « l’Élu » veut quelque chose, difficile de se mettre en travers. Et Chicago a compris que le chemin de la qualification pour la finale de Conférence était encore très long. Surtout après la première période (38-18), durant laquelle LBJ (33pts, 8rbs, 5pds) a fait le ménage pendant qu’Iman Shumpert (15pts, 7rbs, 3stl) dégainait de loin. En face, les Bulls souffraient, à l’image de Noah (4pts, 7rbs), rapidement à trois fautes. Le reste du match fut presque une formalité pour les Cavaliers. Même les runs initiés par Derrick Rose (14pts, 7rbs, 10pds) ou Pau Gasol (11pts, 4rbs) étaient contrôlés. David Blatt prenait ses temps morts avec parcimonie et James Jones (17pts, 2rbs) revêtait le costume du killer à 3 points. Pour que l’écart se maintienne, Kyrie Irving (21pts, 3pds) allait sur la ligne et Tristan Thompson (5pts, 12rbs) contrôlait le rebond. Au final, le score (106-91) ne reflète pas totalement la domination de Cleveland. Les dernières minutes profitaient à Nikola Mirotic (8pts) qui, face au bout du banc des Cavs, montrait à Tom Thibodeau qu’il pouvait compter sur lui. Une idée à creuser pour le reste de la série, qui reviendra dans l’Ohio.

Houston Rockets 1-1 Los Angeles Clippers

Une histoire de fautes. Et de lancers francs. 64 à tirer pour les Rockets. Certains voulus par les Clippers (ce bon vieux Hack-A-Dwight), d’autres provoqués les locaux. En tout, ce sont 40 fautes pour les Angelinos qui ont contraint Doc Rivers a des rotations inédites, d’autant plus avec l’absence de Chris Paul. Le début de match était assez clair, lorsque DeAndre Jordan (16pts, 12rbs) était sur le parquet, son équipe défendait et pouvait shooter avec l’assurance d’une présence sous le cercle. Mais lorsqu’il devait sortir, par peur des fautes, Dwight Howard (24pts, 16rbs, 4blk) se régalait d’alley-oops. Les deux premiers quart-temps étaient criant de ce fait. Suivant cette logique, Blake Griffin (34pts, 15rbs, 4pds) se multipliait pour propulser les siens en tête à mi-parcours (56-65). Mais au retour des vestiaires, l’absence de Paul se fit affreusement sentir pour L.A. Sans idées en attaque, les Clippers s’en remettaient à l’individualisme de Jamal Crawford (19pts à 6/22, 5rbs, 5pds). En face, Houston défendait bien et attaquait avec rapidité, Trevor Ariza (15pts, 13rbs) et Corey Brewer (11pts, 2rbs) s’en régalaient. Encore derrière au début du quatrième quart, Houston s’en remettait alors à James Harden (32pts, 3rbs, 7pds). Le « MVB » excellait sur la ligne (15/15) et rentrait ses lay-ups dans le money time. De plus, c’est à 16 secondes du terme que Dwight Howard se décidait à rentrer ses lancers, ce qui sonnait le glas des visiteurs (115-109). La série s’égalise et reviendra à Houston pour le match 5. D’ici là, deux matchs au Staples Center et le retour d Chris Paul. Malgré cette défaite, Los Angeles garde la main.

Le score est donc de 1-1 pour les quatre séries, puisque Atlanta et Memphis avaient déjà égalisé la veille. #Etats-Unis #Basket-Ball #NBA