Après avoir égalisé à l’extérieur, Golden State et Atlanta sont désormais devant. Renverser une situation ne se joue pas à grand-chose dans les playoffs.

Atlanta Hawks 3-2 Washington Wizards

Ce n’était pas une soirée pour Washington. Les Capitals battus en prolongations du match 7 chez les Rangers et les Wizards vaincus d’un rien chez les Hawks. Pourtant, la partie avait bien commencé pour les joueurs de la capitale. John Wall tenait sa place et le jeu d’Atlanta se délitait. Les Géorgiens perdaient beaucoup de balles et même si DeMarre Carroll (10pts, 10rbs, 4pds) débutait bien, c’était bien Washington qui faisait la course en tête. John Wall (15pts, 7pds, 4stl) et Bradley Beal (23pts, 7rbs, 4pds, 3blk) couraient trop vite pour les Hawks. Il fallait bien les contres d’Al Horford (23pts, 11rbs, 5blk) pour ne pas sombrer à la mi-temps (41-47). Le vrai coup de boost des locaux venait de Dennis Schröder (6pts, 7pds). Le meneur remplaçant défendait dur et offrait des balles à Horford. À la fin de la troisième période, Atlanta reprenait les devants de peu (63-62). Le match était serré jusqu’au bout. DeMarre Carroll donnait l’avantage à 15 secondes de la fin, mais Paul Pierce (11pts, 4rbs) offrait l’avantage à ses coéquipiers avec un trois points devant le banc des Hawks. Il restait 8 secondes à Mike Buldenhozer pour décider d’un système. Dennis Schröder pénétrait mais était contré par John Wall. Al Horford piquait la balle au rebond dans les mains de Nene (9pts, 6rbs) et inscrivait le panier de la victoire à 1 seconde de la fin. Victoire (82-81) et 3-2. Une série ne tient à rien.

Golden State Warriors 3-2 Memphis Grizzlies

Privé de Tony Allen, on ne donnait pas cher aux joueurs du Tennessee. Pourtant, ce sont bien les Grizzlies et surtout Zach Randolph (13pts, 10rbs) qui prenaient les devants (7-17). Mais c’était avant le réveil de Stephen Curry (18pts, 7rbs, 5pds, 6stl). Le MVP rentrait ses shoots longue distance et délivrait quelques passe à Harrison Barnes (14pts) ou Klay Thompson (21pts, 5pds). À la pause, l’écart était déjà là (49-41). Enfin fort en défense, Memphis ne rentrait rien, à l’image de Marc Gasol (18pts à 8/22, 12rbs, 6pds) et Vince Carter (8pts à 3/10, 6rbs). Il n’en fallait pas plus pour que les Warriors s’échappent sous l’impulsion d’un Andre Iguodala (16pts, 3rbs, 3pds) très juste (72-55). L’écart montait jusqu’à 24 points (92-68) sur une action à 4 points de Klay Thompson. Steve Kerr pouvait laissait reposer ses cadres et faire jouer son bout de banc. Memphis n’engageait plus beaucoup d’influx, les Grizzlies avaient compris que la messe était dite. Pour le match 5 oui (98-78), mais pas pour la série qui retournera au Fedex Forum. #Etats-Unis #Basket-Ball #NBA