Tout comme Cleveland la veille, les Warriors et les Hawks ont recollé à 2-2, récupérant ainsi l’avantage du parquet.

Atlanta Hawks 2-2 Washington Wizards

Les Hawks avaient accusé le coup après le buzzer beater de Paul Pierce. Mais en retrouvant Paul Millsap dans le cinq de départ et avec John Wall en costume et cravate, Atlanta se devait de réagir. Ce que les Hawks faisaient dès le premier quart, sous la baguette de Jeff Teague (26pts, 8pds). Redevenu adroit, le meneur All-Star faisait les bons choix. La franchise géorgienne perdait peu de balles et prenait l’avantage (26-29). Il n’y avait que la réussite longue distance de Paul Pierce (22pts, 5rbs) et Bradley Beal (34pts, 6rbs, 7pds) pour que l’écart n’augmente pas. Hélas pour eux, les Wizards lâchaient des balles et Paul Millsap (19pts, 5rbs, 6pds) en profitait. À la pause, les Hawks tenait le match (55-65). Et ils n’allaient pas le lâcher facilement. Chaque rapproché de Washington était sanctionné par Al Horford (18pts, 10rbs) ou Dennis Schröder (14pts, 8pds). Il fallait tout l’équilibre de Will Bynum (10pts, 3pds) et le physique de Nene Hilario (12pts, 7rbs, 4pds) pour que les Wizards y croient encore. À 10 secondes du terme, Paul Pierce avait l’occasion d’égaliser. Mais son shoot de loin lui faisait défaut au pire moment. Millsap ne tremblait pas sur la ligne (106-101) et envoyait Atlanta en Géorgie avec l’égalité et l’avantage du parquet.

Golden State Warriors 2-2 Memphis Grizzlies

Lors du match 3, on avait vu Memphis décider du tempo du match. Les Warriors l’avaient payé cher et voulaient inverser la tendance. Désireux de jouer plus vite, ils mettaient du rythme d’entrée. Stephen Curry (33pts, 8rbs, 5pds), en phase avec son shoot, retrouvait enfin un niveau de MVP. À ses côtés, Draymond Green (16pts, 10rbs) faisait parler son physique. Marc Gasol (19pts, 10rbs) et Zach Randolph (12pts, 11rbs) subissaient. Golden State courait trop vite pour Memphis. À la mi-temps, déjà, le score le montrait (44-61). Démontrant un tout autre visage en seconde période, les Warriors se montraient patients et gestionnaires. Andre Iguodala (11pts, 4rbs) montrait cette voie que son expérience lui octroie. Et même si Vince Carter (10pts, 7rbs) a, lui aussi, de la bouteille, lui et ses coéquipiers ne parvenaient pas à combler leur retard. Au final, l’écart restait le même à la fin (84-101). Golden State s’est échappé en première période pour contrôler en seconde. Un visage qu’on ne connaissait pas de la meilleure équipe de la Ligue. La série est à égalité (2-2), les Warriors auront besoin de répéter cette performance encore deux fois. #Etats-Unis #Basket-Ball #NBA