Alors que les deux séries avaient livré jusqu’ici des scénarios bien différents, elles en sont désormais au même score (3-2).

Cleveland Cavaliers 3-2 Chicago Bulls

Après deux matchs conclus au buzzer beater à Chicago, la série revenait dans l’Ohio dans un match 5 presque décisif. Et même si Chicago prenait le début de match en main, c’est bien Lebron James (38pts, 12rbs, 6pds, 3stl, 3blk) qui dominait les débats. Jimmy Butler (29pts, 9rbs) se retrouvait rapidement à deux fautes et ne pouvait pas vraiment défendre sur lui. Seul Derrick Rose (16pts, 9rbs, 7pds, 3stl) maintenait la distance pendant une mi-temps (54-44). Au retour des vestiaires, le match changeait de visage puisque Jimmy Butler et Mike Dunleavy (19pts, 4pds) rentraient enfin leurs shoots longue distance pendant que Joakim Noah (10pts, 9rbs) dominait Timofey Mozgov (1pt, 6rbs). Revenus à une unité (63-62), les Bulls allaient subir la précision de la ligne extérieure des Cavaliers : Kyrie Irving (25pts, 5pds), Iman Shumpert (13pts, 7rbs, 3blk) et J.R. Smith (12pts, 3rbs) y allaient tous de leur jet derrière l’arc. Il fallait bien un shoot mi-terrain au buzzer du troisième de Nikola Mirotic (10pts) pour que Chicago y croie encore (80-72). Mais Lebron James connait la musique et il donnait jusqu’à 17 points d’avance (90-73) à son équipe. De frustration, Taj Gibson (10pts, 5rbs) était expulsé pour un mauvais geste. Et alors qu’on pensait la partie finie, Chicago revenait. Petit à petit, pendant que Cleveland oubliait de jouer et regardait « The Chosen One » faire sans rien lui proposer. Jimmy Butler gonflait le score et rameutait ses Bulls à 2 points (101-99), mais c’est aussi lui qui manquait le trois points décisif. Derrière, Iman Shumpert grattait le rebond offensif de la victoire (106-101) et du 3-2. L’avantage pour Cleveland est indéniable. Mais Pau Gasol devrait revenir pour le prochain match dans l’Illinois.

Los Angeles 3-2 Houston Rockets

Dos au mur, les Rockets n’avaient pas le choix. Ils attaquaient la rencontre par le bon bout. James Harden (26pts, 11rbs, 10pds), Trevor Ariza (22pts, 8rbs, 3stl) et Dwight Howard (20pts, 15rbs) dominaient d’entrée pendant que l’adresse des Clippers faisait défaut pour une fois. Sans la justesse de ses extérieurs J.J. Redick (9pts) ou Jamal Crawford (5pts), difficile pour Los Angeles de faire le score. Car même si Blake Griffin répondait présent (30pts, 16rbs), il était bien seul. D’autant que la défense des Angelinos se montrait un peu lâche (54% d’adresse pour les Rockets). À la pause, Houston regardait son adversaire de loin (63-48). Et cela n’allait pas changer puisque les Clippers ne rentraient rien de loin (25.7% de réussite derrière l’arc). Pour les locaux, Corey Brewer (15pts) et Terrence Jones (12pts) apportaient beaucoup…depuis le banc. Quand on sait que le meilleur des remplaçants fut Spencer Hawes (11pts, 5rbs) pour les Clippers, tout est dit. Sans doute moins concentré qu’à l’ordinaire, Los Angeles était vaincu (124-103) mais ils joueront le match 6 chez eux, avec l’occasion de conclure. #Etats-Unis #Basket-Ball #NBA