Les séries étaient toutes à égalité après les matchs de mercredi. Les équipes à domicile avaient l’occasion de prendre l’avantage. Ça n’a pas manqué.

Chicago Bulls 2-1 Cleveland Cavaliers

Un match serré, physique. Un match charnière aussi, à 1-1. Décidé après le buzzer par un shoot aussi chanceux qu’important de Derrick Rose. Pour en arriver là, il y a eu un véritable chassé-croisé entre Cavs et Bulls. Car même si Cleveland prenait un petit avantage après un quart-temps (18-24), la défense de Chicago faisait merveille. À l’image de celle de Jimmy Butler (20pts, 8rbs, 5stl) sur Lebron James (27pts à 8/25, 8rbs, 14pds et 7 turnovers). Surtout, c’est sur la bataille aux rebonds que les Bulls dominaient leur adversaire (66 contre 45). Les hommes de Tom Thibodeau ne mettaient cependant pas les Cavaliers à distance, la faute à une maladresse de ses intérieurs chronique. En face, Dellavedova (10pts, 4pds) et James Jones (8pts, 2rbs) apportaient de la fraicheur et de l’activité. Il fallait un très bon Nikola Mirotic (12pts, 8rbs) pour voir les Bulls passer devant à l’issue de la troisième période (74-73). S’ensuivait un match rugueux, émaillé de pertes de balle. À l’arrivée, Lebron James trouvaient deux lancers qui envoyaient Cleveland en tête à 40 secondes du terme. Mais Jimmy Butler et Taj Gibson (9pts, 9rbs) gardaient leur lucidité. J.R. Smith (14pts) balançaient un trois points égalisateur à 6 secondes du buzzer. 6 secondes, c’est ce qu’il fallait aux Bulls pour remonter la balle, démarquer Derrick Rose (30pts, 7rbs, 7pds) et le laisser shooter à 9 mètres. Avec la planche, la balle rentrait. Et donnait l’avantage à Chicago dans la série.

Los Angeles Clippers 2-1 Houston Rockets

Lorsque l’on dit que les Angelinos ont shooté à 55.4%, dont 44.8% à trois points et 82.6% aux lancers francs, on a presque tout dit. Dès le premier quart-temps, l’écart était fait (33-24). J.J. Redick (31pts) enfilait les perles pendant que Blake Griffin (22pts, 14rbs) dominait la raquette. Chris Paul (12pts, 7pds), revenu sur le parquet, n’avait pas besoin de forcer son talent puisqu’Austin Rivers (25pts, 6rbs) le suppléait avec succès. En face, James Harden (25pts, 11pds) se démenait mais était souvent trop seul. Seul Terrence Jones (12pts) rameutait quelque peu les siens avant la pause (64-57). Et lorsque les Rockets entamaient un rapproché, les Clippers infligeaient un violent 23-0 à cheval sur les troisième et quatrième quarts. Redick et Rivers étaient accompagnés d’un DeAndre Jordan (6pts, 15rbs) dominant pour créer cet éclat fou. Dès lors, il n’y avait plus de match. Houston revenait, un peu. Mais le match (124-99) et la série penchaient du côté de Los Angeles. Avec l’avantage du terrain et Chris Paul rétabli, ça sera dur pour Houston. #Etats-Unis #Basket-Ball #NBA