Les supputations vont toujours bon train quant à la future destination de Paul Pogba (Juventus), la saison prochaine. Fort courtisé, le médian de la Juventus ne sait toujours pas de quoi son avenir sera fait. De grosses écuries européennes s'intéressent à lui. Mais quel sera son choix ? Et s'il décidait finalement de rester à la Juventus ?

Toujours est-il que les fans du PSG aimeraient le voir évoluer sous les couleurs parisiennes l'année prochaine. Et parmi ces fans, on retrouve ni plus ni moins que l'ancien Président de la République, #Nicolas Sarkozy. Qui n'a jamais caché son amour pour le club, lui qui essaie d'être le plus souvent possible dans les tribunes du Parc des Princes pour encourager ses couleurs.

Publicité
Publicité

Il a même poussé les supporters du club à se mobiliser pour attirer Pogba dans le club de la capitale française ? Le milieu de terrain de la « Vieille Dame » sera-t-il sensible à cet appel ? Lui qui représente l'avenir du #Football français.

Tout faire pour attirer Paul Pogba au club

Lors d'une séance de questions-réponses sur Twitter, il a été demandé à Nicolas Sarkozy de faire le nécessaire pour être sûr que Pogba atterrisse au Parc des Princes la saison prochaine. L'ancien Président aura-t-il le bras assez long pour pouvoir influencer une telle opération ? Rien n'est moins sûr. Mais pourquoi pas ? « J'ai bien reçu votre message au sujet de Paul Pogba. Je partage votre opinion. Mais nous devons tout faire tous ensemble pour être sûr qu'il rejoigne le club », a-t-il tweeté. Sûr que les fans apprécieront la réplique de Nicolas Sarkozy…Après Manchester City qui se faisait insistant, c'est donc au tour du #PSG de vouloir attirer le joyau du football français.

Publicité

Mais Pogba a certainement d'autres préoccupations plus actuelles que son futur transfert. Certes, il remplacé le titre avec la Juventus. Mais il peut encore remporter la Ligue des Champions, face à Barcelone ! Avant d'éventuellement venir aider le club parisien dans la quête d'une Coupe d'Europe dans les années à venir.