À seulement huit jours du tournoi de Roland Garros, Richard Gasquet, 21ème joueur mondial de #Tennis, a décidé de prendre la parole sans filtre! Zéro langue de bois… Dans une interview pour le magazine français Society il évoque tous les sujets sensibles : homosexualité, fiscalité, #Drogue… Mais ce sont surtout ses propos à l'encontre de l'engagement politique de Yannick Noah qui font grands bruits !

Revirement

L'ancien vainqueur de Roland-Garros en 1983 est habillé pour la saison par Richard Gasquet… Se défendant d'aucune prise de position sur le plan politique, Gasquet déclare à l'encontre de Yannick Noah et d'autres sportifs : « Certains parlent politique et je les trouves ridicules, comme Yannick. Sincèrement, je les trouve pitoyables de démagogie et de connerie. » Une prise de position tout à fait spectaculaire si l'on relit les propos du joueur de tennis de 28 ans qui exprimait le « charisme » de Noah en 2010 ! « Yannick, tu le vois, tu l'écoutes et tu le respectes. Il a un charisme et une énergie incroyables, Il y a très peu de personnes devant lesquelles je suis en admiration comme devant lui. Juste Zidane et Sarkozy ».

Dans Society, il ajoute à propos des sportifs engagés en politique (NDLR : Yannick Noah avait soutenu publiquement François Hollande en 2012): «Que chacun reste à sa place ».

Publicité
Publicité

Tout en affirmant qu'il votera jusqu'à la fin de ses jours pour l'ancien chef de l'État, Nicolas Sarkozy.

Fiscalité suisse

Le gagnant du tournoi d'Estoril (Portugal) revient sur un sujet quelque peu tabou : la fiscalité. Résidant en Suisse, pour régler moins d'impôts, il estime ne pas être un cas isolé : « Comme tous les joueurs français. J'assume. C'est un débat sans fin ». Avant de préciser qu'il reviendra vivre dans l'Hexagone, une fois sa carrière de tennisman derrière lui. «Je ne dis pas que je suis irréprochable ou quoi. Je n'ai pas de leçons à donner. Ni à recevoir » assène-t-il.

Homosexualité et drogue

Richard Gasquet a voulu mettre fin aux rumeurs selon lesquelles il serait homosexuel. « S'il y a bien deux trucs desquels je suis aux antipodes, ce sont la drogue et l'homosexualité. Je veux vous le jurer, je suis aux antipodes de ça » explique-t-il.

Publicité

Des rumeurs qui déjà en 2009 qui lui avait valu de déclarer : « Être drogué et homosexuel, effectivement, à 23 ans, c'est dur ».

« C'est un peu trop aseptisé »

Sur les nouveaux joueurs de tennis, Gasquet donne un avis plutôt tranché ! « C'est un peu trop aseptisé. Heureusement que tu as encore Nadal et Federer, mais quand ils vont être partis… Derrière tu as les Raonic, Dimitrov, Nishikori. Ils envoient moins de rêve, quand même. » Des déclarations qui risquent d'être commentées dans les couloirs et coulisses de Roland-Garros… Cela ne fait aucun doute ! #Paris sport