L'information est tombée dans la nuit de mardi 26 à mercredi 27 mai 2015. Comme un couperet.



Selon le New York Times, plusieurs responsables de la FIFA ont été interpellés à Zurich, en Suisse. Alors que le nouveau Président de l'organisation internationale du #Football professionnel doit être élu dans deux jours, ils sont accusés de corruption, de blanchiment d'argent, de racket et de fraude électronique. Rien que ça !



Grande enquête internationale



Ils sont six à avoir été arrêtés, tôt dans la matinée, par des policiers suisses. Ils les ont cueillis dans un hôtel de luxe où ils s'étaient installés en prévision du Congrès de la FIFA qui doit s'ouvrir demain, jeudi 28 mai 2015 dans la ville de Suisse.

Publicité
Publicité

Après avoir récupéré les clés des chambres, les forces de l'ordre ont appréhendés les six suspects, sans heurts, rapporte le quotidien américain.



Cette opération entre dans le cadre plus vaste d'une grande enquête internationale. Au total, plus d'une dizaine de dirigeants de la FIFA figurent dans le collimateur de la #Justice américaine. Elle réclame leur extradition pour les juger.



Parmi eux, on trouve notamment Jeffrey Webb (Îles Caïmans), Eugenio Figueredo, Eduardo Li (Costa Rica), Jack Warner (Trinidad et Tobago). Les juges américains visent également un ex-membre du comité exécutif de la FIFA. Celui-ci a déjà été plusieurs fois accusés de violations de l'éthique dans ses fonctions.



Sepp Blatter pourra-t-il être réélu ?



Les faits reprochés auraient été commis durant les 20 dernières années.

Publicité

Ils portent, entre autres, sur les conditions de l'attribution de l'organisation de plusieurs des dernières Coupe de Monde. Mais aussi sur l'affectation des contrats de marketings ou encore des droits de retransmission des rencontres internationales à la télévision.



Pour le moment, la FIFA n'a pas réagi. D'après l'AFP, elle ne souhaite pas faire de commentaire avant d'avoir « clarifié la situation ». Mais, si l'on en croit le Wall Street Journal, le tribunal fédéral de Brooklyn, à New York (USA), devrait rendre publiques les inculpations dès aujourd'hui.

Une conférence de presse est programmée ce mercredi 27 mai 2015, à 11 heures, au siège de Zurich. Le Directeur de la Communication et des Affaires Publiques de la FIFA, Walter De Gregorio, y sera disponible pour répondre aux questions des médias. Et nul doute qu'elles seront nombreuses !



Après l'ouverture du Congrès de la FIFA, demain, c'est vendredi que l'élection du nouveau Président de la Fédération Internationale aura lieu. Parmi les candidats, Sepp Blatter, Président sortant, vise un 5e mandat consécutif à la tête de l'instance. Il n'est pas directement visé par l'affaire qui éclate ce matin, mais celle-ci pourrait porter un coup à ses chances de réélection.



Et profiter au prince jordanien Ali Bin Al Hussein, son principal concurrent, dans la course à la présidence de la FIFA. Lui-même soupçonné de tentative de corruption récemment...