Malgré une saison réussie sur le plan domestique, avec un doublé Premier League-League Cup à la clé, les Blues de #Chelsea ont subi une importante déconvenue en Ligue des Champions, en se faisant ainsi éliminer dès les huitièmes de finale par le Paris Saint Germain, au terme de deux matchs nuls (1-1, 2-2 a.p.).

Si son effectif est déjà jeune et talentueux, avec en tête de pont l'international belge Eden Hazard, José Mourinho veut encore renforcer son secteur offensif.

Pour cela, le technicien portugais veut une nouvelle fois piocher dans la pépinière de l'#Atletico Madrid, comme il l'avait déjà fait lors de l'été 2014, avec le transfert de l'avant centre Diego Costa.

Publicité
Publicité

Une clause de départ importante 

Pour faire venir la pépite de 24 ans à Stamford Bridge, Roman Abramovitch va une nouvelle fois devoir inscrire une somme pour le moins conséquente dans son précieux chéquier.

En effet, les Colchoneros ne sont pas déterminés à laisser filer le Mâconnais en dessous de la clause libératoire inscrite dans son contrat la saison passée, lors de son arrivée dans la capitale espagnole depuis la Real Sociedad, et qui s'élève à 65 millions d'euros.

Sous contrat jusqu'en 2020, Antoine Griezmann a littéralement explosé sous les ordres de Diego Simeone.

Si l'entraîneur argentin ne lui faisait pas totalement confiance en début de saison, il a réalisé un coup de maître en replaçant son poulain au poste de numéro 9.

Griezmann, un top player

Les statistiques de l'international français sont éloquentes.

Avec 22 buts et 3 passes décisives à son actif en 37 rencontres de Liga, il est devenu un véritable taulier du vestiaire, mais aussi le chouchou du stade Vicente Calderon, en à peine une saison de présence à Madrid.

Publicité

Altruiste, réaliste, et très généreux dans les tâches défensives, Griezmann a un profil qui plaît énormément à Mourinho, qui aurait déjà demandé à ses dirigeants de rentrer en contact avec les Matelassiers.

Même si le joueur lui-même n'a toujours pas donné son avis sur la question, il est évident qu'il lui sera difficile de rester insensible à l'intérêt d'un club aussi prestigieux, à moins que le projet sportif de l'Atletico, totalement lié à la présence de Simeone, qui a récemment prolongé jusqu'en 2020, ne prenne le dessus dans sa réflexion.