Absolument ravi de rejoindre #Manchester United l'été dernier, le Colombien semblait avoir toutes les cartes en main pour réussir en Angleterre.

Considéré par le board des Red Devils comme la pierre angulaire du nouveau projet du club, porté par l'impétueux entraîneur néerlandais, Louis Van Gaal, El Tigre n'a jamais convaincu son coach.

Pourtant, l'été dernier, suite à son arrivée à Old Trafford, l'attaquant passait son temps à poster des photos de lui en train de dîner et de parler #Football avec ses nouveaux coéquipiers, en particulier Robin Van Persie.

Radamel Falcao est-il en train de tout perdre ?

L'ancien joueur du Fc Porto et de l'Atletico Madrid, qui voulait à tout prix quitter Monaco l'été dernier, doit s'en mordre les doigts aujourd'hui.

Publicité
Publicité

Titularisé à seulement 14 reprises en Premier League cette saison, il a finalement participé à 29 rencontres du championnat d'Angleterre.

Rapidement, Van Gaal lui a reproché son manque de tonus et d'impact physique, mais surtout, son manque d'adresse face au but.

Avec à peine 4 malheureux buts à son actif en championnat, il est évident qu'il n'a pas répondu de façon convaincante aux espoirs fondés sur lui par les exigeants supporters mancuniens. 

Une option d'achat qui ne sera pas levée

Prêté avec une option d'achat de 60 millions d'euros par l'#AS Monaco, Radamel Falcao va prochainement rentrer en Principauté, au grand dam de Vadim Vasilyev, le vice-président, mais surtout du propriétaire, Dmitri Rybolovlev.

En effet, avec le divorce à 3 milliards de ce dernier, tout le projet sportif monégasque a été revu à la baisse à l'été 2014, ce qui avait eu pour conséquence de voir James Rodriguez rejoindre le Real Madrid, et Falcao déménager à Manchester.

Publicité

Malheureusement pour les récents quarts de finalistes de la Champions League, le casse-tête financier risque fort de recommencer lors du prochain mercato.

Alors que Dimitar Berbatov et Anthony Martial ont réalisé une saison de qualité sur le Rocher, on voit mal Leonardo Jardim changer sa formule.

Ainsi, l'urgence consiste en ce que Radamel Falcao retrouve rapidement un nouvel employeur, mais un employeur qui serait prêt à mettre une somme importante sur la table, car même si la valeur de l'avant-centre a évidemment énormément baissé, Monaco ne peut se permettre de le brader.

Le hic, c'est que personne ne semble vraiment intéressé pour l'instant.

Une chose est certaine, les agents vont avoir du pain sur la planche.