Cette fois-ci, il semble bien que le divorce soit définitivement consommé entre le #Real Madrid et #Cristiano Ronaldo.

CR7 déçu par le sportif

L'année 2014-2015 s'apparente à un véritable cauchemar pour le club Merengue.

Alors que le club madrilène se dirige vers une saison blanche, l'ailier Portugais estime, et à juste titre, que les prestations de ses coéquipiers ne sont pas à la hauteur de son investissement.

En effet, depuis son arrivée dans la capitale espagnole à l'été 2009 en provenance de Manchester United, et contre la somme record de 94 millions d'euros, il n'a remporté le titre de champion d'Espagne qu'à une seule reprise, en 2012, sous la houlette de José Mourinho.

Publicité
Publicité

Ronaldo considère que les 223 buts qu'il a inscrit en Liga n'ont pas été bonifiés, et cela ne lui plaît pas. 

Comme tout le monde le sait, le double Ballon d'Or déteste jouer les seconds rôles, et le fait de voir le Fc Barcelone de Leo Messi dominer le Real depuis la fin de la dernière décennie le rend absolument fou de rage.

Incontestablement déçu par le niveau de ses collègues, en particulier celui d'Iker Casillas ou encore de Gareth Bale, CR7 a confié ses inquiétudes et sa déception à Florentino Perez, qui, pour une fois, ne l'aurait pas supplié de changer d'avis, trop occupé à chercher un successeur à Carlo Ancelotti.

Mais aussi par l'environnement

Comme lors de sa crise de nerfs de 2012, finalement érodée par une revalorisation salariale lui permettant de toucher 21 millions d'euros par an, Cristiano serait redevenu Tristiano.

Tout d'abord, il vivrait le futur départ de son ami et compatriote Fabio Coentrao cet été comme une véritable tragédie.

Publicité

Mais surtout, c'est l'affaire de la soirée d'anniversaire de ses 30 ans, organisée dans la soirée de la cuisante défaite 4-0 sur la pelouse de l'Atletico, qui énerve le plus Ronaldo.

Excédé par les critiques des supporters et de ses coéquipiers, en particulier de Toni Kroos, qui lui a ouvertement reproché dans les médias l'organisation de cette sauterie après une telle claque, il n'aurait pas toléré qu'on lui dicte sa conduite alors qu'il est l'évident moteur de la Maison Blanche.

Le PSG se tient prêt 

L'alignement des planètes semble sourire au club parisien.

Alors que Michel Platini vient d'annoncer un allègement du fair-play financier, qui permet donc au #PSG de retrouver un pouvoir d'achat certain sur le marché des transferts, Cristiano Ronaldo serait de plus en plus tenté de déménager dans la Ville Lumière.

Personne n'ignore non plus le constant jeu de séduction mené par Nasser Al-Khelaïfi en direction du joueur, ce dernier étant réellement sur le point de craquer, et de céder aux alléchantes avances du président des champions de France.