Depuis hier, l'Union Nationale des Footballeurs Professionnels dévoile progressivement ses nominés pour les trophées UNFP de la saison 2014-2015.

Comme d'habitude, certains choix prêtent à discussion, tant la présence de certains éléments parmi les potentiels heureux élus est incompréhensible.

Que fait Zlatan parmi les nominés au meilleur joueur de L1? 

C'est la grande incohérence de la liste des nominés au trophée du meilleur joueur de #Ligue 1.

Si il est en effet incontestable que la star suédoise a survolé les débats en championnat ces deux dernières saisons, le double-meilleur buteur en titre a réalisé une saison mi-figue mi-raisin.

Publicité
Publicité

Longtemps blessé, puis suspendu 3 matchs par la Ligue de Football Professionnel, après ses propos déplacés sur l'arbitrage et la France suite à une défaite à Bordeaux, Zlatan Ibrahimovic n'a pas eu la même emprise sur le jeu qu'à l'accoutumée, faisant même dire à certains que le #PSG joue tout simplement mieux sans lui.

Sur un total de 23 matchs disputés en Ligue 1 cette saison, l'ancien milanais a fait trembler les filets à 17 reprises, et compte aussi 4 passes décisives à son actif.

Néanmoins, ce bilan comptable est rapidement terni par le nombre de buts " faciles " que s'est offert Ibra.

Ainsi, parmi ses réalisations, 41% d'entre elles sont issues de penaltys transformés, soit un total de 7 sur 17, dont le fameux tir au but donné à retirer face à Lyon par Clément Turpin.

Cette année, la décision se fera donc à coup sûr entre deux autres parisiens, Marco Verratti et Javier Pastore, et le grand favori, le Lyonnais Alexandre Lacazette

Trophée UNFP du meilleur entraîneur : où sont Jardim et Bielsa ?

La présence de Jocelyn Gourvennec et d'Hubert Fournier parmi les nominés sont parfaitement logiques.

Publicité

Le premier a fait sensation en qualifiant l'En Avant Guingamp pour les seizièmes de finale de l'Europa League, lors desquels ses protégés ont réussi l'exploit de vaincre le grand Dynamo Kiev au match aller (2-1) dans un Roudourou des grands soirs, tout en assurant le maintien des Bretons en Ligue 1 malgré un effectif autant limité en quantité, que, soyons honnêtes, en qualité.

Le second, fraîchement arrivé de Reims à Lyon, à réussi à se hisser au niveau du Paris Saint Germain avec un groupe quasi-exclusivement formé par des joueurs issus du centre de formation. Doté d'une identité de jeu forte, basée sur la possession et le mouvement, l'Olympique Lyonnais est probablement l'équipe qui aura proposé le plus de qualités collectives cette saison.

A la place d'un Laurent Blanc beaucoup trop tributaire des caprices de son vestiaire, ou encore d'un Christophe Galtier incapable de gagner ne serait-ce qu'un match en phase de poules de l'Europa League, deux autres entraîneurs auraient amplement mérité de trouver leur place parmi les nominés.

Publicité

Rien que pour le vent de fraîcheur offensive apporté à une Ligue 1 moribonde, et malgré un trou d'air fatal au printemps, Marcelo Bielsa devait se trouver sur cette liste. 

D'éléments en devenir (Imbula, Thauvin) ou tout simplement pas au niveau (Morel, Mendy, Djadjedje), il a fait des joueurs de l'Olympique de Marseille des hommes confiants et sûrs de leurs capacités, capables de prendre des risques et de se projeter constamment vers l'avant.

Quant à Leonardo Jardim, il a tout simplement pris la Ligue 1 au mot.

Lors de son arrivée en Principauté, le technicien portugais préconisait un jeu offensif et des entraînements réalisés exclusivement avec le ballon.

Après une cuisante défaite 1-4 à Bordeaux lors de la deuxième journée, mais aussi les pertes immenses de Falcao et James Rodriguez, l'ancien coach de l'Olympiakos a changé de cap et réalisé un brillant pied de nez aux sceptiques considérant la L1 comme un championnat trop tactique pour lui.

En effet, depuis les 6 buts encaissés lors des 2 premières journées, Jardim a fermé toutes les portes et fait de l'ASM une équipe brillante défensivement, qui a seulement encaissé 18 petits buts lors des 33 journées qui ont suivi.

Par ailleurs, en plus d'avoir fait progresser énormément de joueurs tels qu'Abdennour, Bernardo Silva, Nabil Dirar, ou encore Anthony Martial, le coach monégasque peut se prévaloir d'un superbe parcours en Champions League (1/4 de finale), ainsi qu'en Coupe de France (1/4 de finale) et en Coupe de la Ligue (1/2 finale). #OM