Jeudi dernier, au milieu de l'après-midi, j'étais devant mon ordi et je regardais la conférence de presse d'El Loco qui se passait dans la bonne humeur. Puis une phrase m'a fait tiquer : « Je n'ai jamais dit que j'attendais une proposition de l'#OM ». En une phrase, Marcelo Bielsa renforce l'incertitude qui règne déjà autour de l'OM, alors que les dernières infos semblaient être plutôt rassurantes. En effet, l'Equipe et RMC avaient annoncé il y a quelques jours que Bielsa souhaitait rester à l'OM. Voilà qui ne va pas rassurer les supporters marseillais, déjà inquiets.

Gouverner, c'est prévoir

Ayew, Gignac, Fanni, Morel, Nkoulou, Thauvin, Imbula, la liste des joueurs qui pourraient quitter le club ne cesse de s'allonger.

Publicité
Publicité

Que doit-on en penser ? Allons-nous vers un "exode massif" ? Sur les sept noms cités, quatre s'en iront vers d'autres cieux de manière quasi-certaines. Vincent Labrune, loin de rassurer les supporters, ne dit rien et ce silence prolongé devient assourdissant. En effet, Vincent Labrune ne donne pas l'impression d'avoir préparé en amont cet été qui s'annonce périlleux pour le club. Pourquoi ne pas avoir choisi de prolonger Bielsa plus tôt ? Encore aujourd'hui, l'Argentin dit qu'il n'a aucune offre en main. Cette manière de procéder n'est pas pour rassurer les supporters marseillais. La dernière fois que l'on doutait du maintien ou non d'un entraineur d'une année sur l'autre, c'était avec Didier Deschamps et on sait comment cela s'est terminé : un départ mi-juin avec une guerre par avocats interposés et des déclarations de Deschamps affirmant que « Vincent Labrune ne lui avait pas donné les garanties nécessaires pour continuer l'aventure ».

Publicité

Doit-on redouter la même situation cet été ? A force de repousser l'échéance et le rendez-vous avec Marcelo Bielsa, les Marseillais ont beaucoup à craindre.

Après une saison où la ferveur est revenue dans l'enceinte du Velodrome, Vincent Labrune ferait bien de capitaliser sur cette fierté retrouvée plutôt que de tergiverser. Dans le cas contraire, il pourrait bien rester comme l'un des pires présidents de ces dernières années dans l'esprit des Marseillais. #Football #Marseille sport