Noah a gagné le tournoi de Roland Garros il y a 32 ans. Depuis, aucun joueur français ne parvient à gagner ce tournoi. On a tout dit des joueurs français, qu’ils étaient des espoirs, qu’ils étaient talentueux, mais des espoirs qui n’ont jamais su utiliser leurs talents pour gagner Roland Garros après Yannick Noah.

La France aligne ses meilleurs joueurs dans ce tournoi de 2015. On peut citer Gaël Monfils, Jo-Wilfried Tsonga, Gilles Simon et Richard Gasquet qui sont reconnus comme des grandes vedettes de #Tennis en France, mais qui, paradoxalement, lors du tournoi de Roland Garros, ne sont pas classés dans la catégorie des outsiders que sont Andy Murray l’anglais, Stan Wawrinka, Federer, Thomas Berdych, voire Kei Nishikori. Les grands cadors de ce tournoi s’appellent Raphaël Nadal (vainqueur à 9 reprises) et surtout Djokovic, le serbe, qui n’a jamais gagné Roland Garros et qui, pour la première fois, est considéré comme la foudre et la tempête de ce tournoi. Djokovic est venu à Paris pour gagner le tournoi de Roland Garros.

Dans ce tournoi, les places sont chères et l’accès à la finale pour les Français semble difficile, voire impossible, mais les Français peuvent, de manière imprévisible, démentir les pronostics. Il faut qu’ils se transcendent (ce qu’ils n’ont pas l’habitude de faire) et qu’ils passent moins de temps devant les caméras et les micros des journalistes à expliquer leur victoires (car ils vont en avoir) et plus à se projeter de manière ferme vers la finale.

Les journalistes français présentent nos joyaux tennistiques (Monfils, Tsonga, Gasquet) comme des joueurs capables de faire des miracles. Je ne demande qu’à les croire et je souhaite positivement être démenti par les faits de terrain. Les premiers matchs des Français sont faciles et ils vont passer pour la plupart d’entre eux le premier tour, mais il ne faut pas se tromper d’analyse. Les matchs seront difficiles à mesure qu’ils vont progresser dans le tournoi, c’est une évidence et c’est une façon d’ouvrir les portes en disant que Roland Garros 2015 (dans le tournoi masculin) risque d’être promis à Djokovic, Nadal, Kei Nishikori, Wawrinka, Berdych, Murray ou Federer.

Si Monfils, Tsonga ou Gasquet gagnent le tournoi masculin de Roland Garros 2015, je serai le Français le plus heureux et, par avance, je tiens à m’excuser auprès des lecteurs de mon incompétence prédictive. Je leur demande pardon de les avoir obligés à lire un papier inutile car, malgré mon analyse approximative, je ne suis pas un joueur de tennis. Je discours comme la plupart en tant que simple pratiquant et observateur de ce sport qui anime la France et surtout la Porte d’Auteuil à la fin du mois du mois de mai.

Chers lecteurs, d’avance, excusez mes analyses fausses commises dans ce papier, si un Français gagne Roland Garros en 2015.  #Roland-Garros