John Cena ne s’y attendait pas. Chaque lundi soir, à Raw, The Champ' donne l’opportunité aux catcheurs #WWE de le défier pour l'obtention de la ceinture des États-Unis. Après Samy Zayn, Dean Ambrose ou encore Neville, c’est Kevin Owens qui a répondu à l’appel. Pour combattre ? Pas vraiment.



#Célébrités

Kevin Owens, un nouveau qui a déjà du vécu

« Tu n’as pas de conseils à me donner ! » Champion NXT depuis février, Kevin Owens a montré hier soir qu’il ne craignait pas les athlètes de Raw, et surtout pas John Cena, monument du #Catch aux USA. Si sa carrière au plus haut niveau n’est riche que d’une poignée de mois de compétition, Owens n’en demeure pas moins un vétéran lui aussi puisqu’il a exercé ses talents sur le circuit indépendant américain (ensemble des promotions de catch hors WWE). Ce n’est donc pas un hasard si le nouvel arrivant a précisé qu’il n’était pas un bleu et qu’en vérité, il exerçait sa passion depuis plus longtemps que son homologue aux multiples distinctions. Une vérité discutable que John Cena s’est toutefois abstenu de contester.



Cena pris de court et envoyé au tapis comme un débutant



À défaut d’être original, Kevin Owens a réussi à frapper un grand coup. Au sens propre comme au figuré. Pour une première au show de catch le plus regardé dans le monde, sa présence a eu un impact retentissant. Qualifiant l’US Open Challenge de « petit challenge », le Québécois s’est permis de surprendre John Cena avec un coup de pied dans l’abdomen avant de l’écraser au tapis en exécutant un Powerbomb fracassant. Gisant les bras en croix, le Champ’ américain n’a pu répondre à cette attaque. La ceinture US n’intéresse pas Owens. Il a déjà de quoi garnir ses hanches avec le titre NXT. Cependant, le jeune combattant veut véritablement la tête de John Cena pour marquer d'une pierre blanche son arrivée parmi l'élite. Les deux se recroiseront dans un avenir proche. Owens l’a promis : « Tu peux me faire confiance, on finira bien par s’affronter, mais ce sera selon mes conditions. » Gageons qu’il tiendra parole et que John Cena ne lui rendra pas la tâche aisée.