Après la victoire épique, en février dernier, de la Côte d'Ivoire face au Ghana, en finale de la Coupe d'#Afrique des Nations 2015, les éliminatoires de la Can 2017, prévue au Gabon, ont repris leurs droits.

Ce vendredi 12 juin, étaient engagées les sélections de la Guinée, emmenée par son nouveau sélectionneur Luis Fernandez, la #Tunisie, et enfin le Maroc, qui a obtenu la levée de sa suspension auprès de la Confédération Africaine de #Football.

Luis Fernandez commence par une défaite

Le Syli National, récent quart de finaliste de la Can 2015, a débuté sa campagne de qualification par un échec retentissant.

Pour son premier match officiel à la tête de la Guinée, Luis Fernandez s'est incliné 1-2 face à une surprenante équipe du Swaziland.

Délocalisé à cause de l'épidémie d'ebola, le match s'est disputé au Stade Mohamed V de Casablanca.

Publicité
Publicité

Dans une enceinte quasiment vide, Tony Tsabedze a ouvert le score pour les Swazis après 10 minutes de jeu.

Dans une seconde période qu'ils ont complètement dominé, les Guinéens ont manqué d'énormes occasions, mais ont vu leurs efforts récompensés à la 68ème minute, lorsque François Kamano a égalisé d'un joli retourné acrobatique.

Trop brouillons, ils se sont vu sanctionner en fin de match, Tsabedze s'offrant un doublé à la 83ème minute, au terme d'une contre attaque rondement menée.

La Tunisie cartonne

Yacine Chikhaoui, auteur d'un triplé en l'espace d'à peine 22 minutes, a mis les Aigles de Carthage sur la voie d'un succès facile face à Djibouti.

Les Requins de la Mer Rouge, complètement dépassés par les mouvements collectifs initiés entre autres par Wahbi Khazri, auraient même dû concéder un penalty suite à une faute grossière commise sur Saber Khalifa, à la demi-heure de jeu. 

A la 37ème minute, Ferjani Sassi se jouait facilement du gardien adverse pour porter le score à 4-0.

En seconde période, Djibouti a malgré tout sauvé l'honneur sur penalty, tandis que la Tunisie a tranquillement continué à faire trembler les filets, comme en attestent les réalisations de Khalifa, Ben Youssef, Hannachi, ou encore de Yoann Touzghar (son premier en sélection) pour une addition salée de 8 buts à 1 au final.

Face à la 207ème nation mondiale au classement FIFA, les hommes de Georges Leekens ont joué comme à l'entraînement.

Publicité

Le Maroc assure l'essentiel

Au Grand Stade d'Agadir, les coéquipiers de Mounir Obbadi et de Mehdi Benatia recevaient la Libye.

Au terme d'une première période fermée, les deux équipes sont rentrées au vestiaires sur un score nul et vierge. 

Omar El Kaddouri, bien servi par Amrabat, a finalement libéré les Lions de l'Atlas à la 51ème minute, inscrivant ainsi son 4ème but en sélection.

Dominateurs dans l'ensemble, les hommes de Badou Zaki ont démarré leur campagne éliminatoire avec le plus grand sérieux, même si ils se sont fait une énorme frayeur dans les dernières secondes des arrêts de jeu.