Victorieuse en 1985 et en 1996, la #Juventus s'est néanmoins inclinée lors des trois dernières finales de #Champions League qu'elle a disputé.

Défaite en 1997, 1998, et 2003, la Vieille Dame visera un troisième sacre européen, qui constituerait par ailleurs une première pour des tauliers tels que Gianluigi Buffon, ou encore Giorgio Chiellini.

Après l'arrivée de Max Allegri sur le banc turinois cet été, de nombreux observateurs avaient critiqué ce choix, au même titre que l'arrivée de l'attaquant espagnol Alvaro Morata, en provenance du Real Madrid.

Finalement, ces deux décisions se sont avérées payantes, étant donné que les Bianconeri se battront samedi pour un triplé historique, après avoir déjà triomphé en Serie A et en Coupe d'Italie.

Un premier tour compliqué

Opposés à l'Atletico Madrid, l'Olympiakos le Pirée, et enfin Malmö, dans le cadre du groupe A, les coéquipiers de Paul Pogba ont énormément souffert pour se qualifier.

Finalement deuxièmes de leur poule, ils n'ont glané qu'un seul point sur six possibles face aux champions d'Espagne, et ne doivent leur salut qu'à une victoire arrachée à domicile face aux Grecs, sur le score de 3 buts à 2, après s'être inclinés au préalable 1-0 dans l'arène des Rouges.

Des huitièmes de finale bien négociés

Avec une double-confrontation face à un Borussia Dortmund en pleine crise sportive cet hiver, et alors lanterne rouge de Bundesliga, le sort a été plutôt clément avec la Juve.

Publicité
Publicité

Victorieuse 2-1 à domicile, elle assure sa qualification au retour face à des Allemands trop limités, et finalement sèchement vaincus sur le score de 3-0 au Signal Iduna Park.  

Un passage ric-rac face à Monaco en quarts de finale

Ici aussi, le tirage offre aux Bianconeris l'équipe la plus faible, sur le papier, parmi les écuries présentes dans le Top 8.

Au terme d'un match aller globalement dominé, la Juventus ne doit son salut qu'à un penalty peu évident, transformé par Arturo Vidal en début de seconde période.

Après cette victoire sur la plus petite des marges, le retour en Principauté sera extrêmement serré.

Malgré de grosses occasions concédées dans le premier quart d'heure, les hommes de Max Allegri tiennent le choc, et sauvegardent finalement le 0-0, synonyme de qualification. 

L'exploit face au Real en demi-finales 

Contre le Real Madrid de Cristiano Ronaldo, la Vieille Dame ne part en position de favorite.

Publicité

Lors du premier match disputé dans le Piémont, elle réalise une prestation de haut vol, récompensée par une victoire 2-1.

Le match retour au Stade Santiago Bernabeu est chargé de suspense. Menés 1-0, les Turinois entrevoient la lumière suite à l'égalisation d'Alvaro Morata, qui crucifie ainsi ses anciens coéquipiers. #Football