Samedi soir, pas de doute possible, Lionel Messi sera bien actif du côté de Barcelone. Pourtant, ça aurait pu être le contraire…Dans un passé pas si lointain, Fabio Capello, l'entraîneur italien bien connu de la #Juventus a voulu obtenir le transfert du génie argentin à la Juventus. Mais il n'a pas réussi dans son opération et Messi est resté chez les Catalans.

L'actuel entraîneur de la Russie explique qu'il a vite été sous le charme du joueur argentin, dès son plus jeune âge. Il n'en revenait pas de voir un tel talent si jeune, lors d'un match amical entre sa Juventus et Barcelone. « Je n'ai jamais vu quelqu'un comme lui à l'âge de 16 ans », a-t-il indiqué.

Publicité
Publicité

Et pourtant, il en a vu défiler des footballeurs dans sa carrière de coach. « A la fin de la rencontre, j'ai été trouver Frank Rijkaard, l'entraîneur du Barça à l'époque pour lui dire qu'ils avaient trois étrangers dans l'équipe et qu'ils pouvaient en revendre un », indique l'entraîneur italien. « Je voulais que Messi signe. J'ai essayé de l'acheter mais Barcelone a refusé ». Les dirigeants barcelonais avaient donc déjà repéré l'oiseau rare, en voulant à tout prix conserver un jeune gamin de 16 ans qui faisait ses premiers pas en équipe première.

Messi est au top de sa forme

L'ancien entraîneur de l'Angleterre a continué à suivre la carrière de Messi. Et il est plein d'admiration pour le joueur de Barcelone. « C'est un garçon sensible et très sérieux. Il a eu des problèmes d'argent et de famille. Désormais, tout est presque réglé et nous voyons à l'œuvre le meilleur Messi au top de sa forme. Avant un match, tu peux préparer un plan mais Messi peut tout changer en un instant sur une seule action », indique Fabio Capello.

Publicité

C'est ce qui fait sa force et c'est ce dont la Juventus devra se méfier, samedi soir lors de la finale de la Ligue des Champions. « Mais une finale, c'est toujours du 50-50 ! », indique encore le coach. « La Juventus va certainement jouer la défense et Barcelone l'attaque mais les Catalans devront se méfier des contre-attaques ». #FC Barcelone #Lionel Messi