Il y a quelque chose qui cloche dans les clubs milanais, cette année. Autant l'AC que l'Inter n'a pas réussi sa saison et les clubs n'évolueront pas en Coupe d'Europe, l'année prochaine. Il s'agit d'une première depuis 60 ans ! Une grosse désillusion pour les nombreux fans de ces deux clubs qui tutoyaient les sommets de l'Europe, il n'y a pas si longtemps. Et qui doivent désormais se contenter du ventre mou de la Série A. L'Inter termine huitième et l'AC…dixième. Qu'il est loin le temps des Van Basten, Baresi…Quant à l'Inter, en 2010 et sous la houlette d'un certain José Mourinho, le club remportait la Ligue des Champions. Cette finale remonte à il y a cinq ans.

Publicité
Publicité

Pas une éternité…

Pourtant, les pensionnaires de San Siro auraient bien fait de se reprendre car la finale de la Ligue des Champions 2016 aura lieu à…Milan. Et les supporters des deux clubs rêvaient de pouvoir supporter leur propre équipe dans leur stade. C'est peine perdue ! Pas de Coupe d'Europe pour les Milanais la saison prochaine. Incroyable, n'est-ce pas ? Avec le retour de la Juventus au premier plan et le bon comportement des clubs italiens en Europa League, on a presqu'oublié le déclin des deux clubs milanais. C'est pourtant une réalité.

Torres a été un véritable flop en attaque à l'AC

Pour l'AC Milan, la dixième place est la pire depuis 1997. Dans le club, on commence à se demander si Filippo Inzaghi est assez compétent pour gérer l'équipe.

Publicité

L'ancien buteur milanais est une légende à l'AC. Mais il doit clairement se battre à la tête de l'équipe première. Et les résultats ne sont pas au rendez-vous pour sa première saison. Torres, arrivé de Chelsea en prêt, a été un véritable flop à la pointe de l'attaque des Rossoneri. C'est Jérémy Menez, l'attaquant français pourtant indésirable au PSG, qui a sauvé la mise en attaque en inscrivant un paquet de goals cette saison. Quant à l'Inter, Roberto Mancini n'a pas su faire prendre la sauce, à l'image de joueurs comme Podolski et Vidic qui n'ont plus la même rentabilité de l'époque où ils évoluaient en Angleterre. Le temps est donc à la reconstruction pour les clubs milanais. Mais les supporters n'auront sans doute pas beaucoup de patience avant de mener la fronde. #Football #Champions League #Italie