Gary Semah est un culturiste et « model fitness » amateur depuis 2011. Ce compétiteur international a déjà été classé 3ème à l'événement Musclemania Europe en Junior et a remporté le championnat régional Île-de-France en espoir. Mais c'est dans l'organisation que l'athlète souhaite se distinguer désormais.

« 90% de dopage »

C'est après avoir participé à une compétition américaine de culturisme à Paris que l'aventure a commencé pour Gary Semah. Le tournoi fait un flop et le jeune homme se voit offrir l'organisation pour l'édition suivante. « J'ai réussi à doubler le quota d'athlètes, se remémore-t-il. On est arrivé avec 150 sportifs.

Publicité
Publicité

C'est là qu'avec mon associé Antony Bessala, nous sommes partis pour Las Vegas. » Et quelle ne fût pas sa surprise à son arrivée. « 90% des athlètes étaient dopés, lâche-t-il. J'avais envie de tout arrêter. Nous avons un sport gangréné par le dopage. » En juin 2014, Gary Semah s'envole pour Miami pour accompagner son associé qui arrache la deuxième place du concours Mister Univers Grande Taille chez les professionnels. « Le président de cette fédération, qui avait classé l'un de ses athlètes vedettes en tête vient me parler, se souvient Gary. Je lui demande la raison et il me répond sans aucune gêne : 'Tu comprends, lui c'est mon champion. Il ne perdra jamais! Même s'il arrive avec du gras et de l'eau sous-cutanée, il ne perdra jamais!' Après quelques jours de réflexion avec Antony, nous décidons de tout plaquer et de créer notre propre fédération : le Naturel Fitness Shows.

Publicité

»

« Je me suis fait incendier au début »

Avec cette fédération, le duo souhaite implanter un lieu de prestige proposant une salle avec une scène de qualité. Il veut également récompenser les athlètes grâce à leurs sponsors. Mais la plus grande particularité du Naturel Fitness Shows est qu'il permet à ses athlètes de devenir professionnels. Ces derniers pourront d'ailleurs s'affronter pour la grande compétition prévue le 10 octobre prochain. « L'objectif est d'attirer 150 athlètes et 400 spectateurs, annonce le vice-président du NFS. Ce serait juste génial! Mais notre créneau, c'est aussi la lutte contre le dopage. »

Le dopage est présent dans tous les sports. C'est un fait. Alors quand le duo pointe du doigt le système, il ne plait pas à tout le monde. « Je me suis fait incendier au début, reconnaît le promoteur de l'événement. Sur les réseaux sociaux, les forums et dans certaines salles de sport… Des personnes ne veulent pas que ça change. Le mot 'Naturel' dérange. Mais je crois que les gens comprennent petit à petit notre combat.

Publicité

Désormais, on n'hésite plus à crier haut et fort qu'on est naturel. Aujourd'hui, je ne reçois que des retours positifs. Beaucoup n'ont jamais osé faire de compétitions à cause des produits dopants. Ils sont libérés de cela avec le NFS. »

Rendez-vous le 10 octobre 

D'après Gary Semah, il faudrait également que les instances internationales bougent les lignes. « Il faut savoir qu'un contrôle anti-dopage coûte environ 350€, explique-t-il. Malheureusement, elles n'aident pas beaucoup le culturisme. Nous travaillons dur pour que dans un avenir proche, nos athlètes soient certifiés 'naturels' avec plusieurs contrôles à l'année. » Avec un budget de 7500€, le Naturel Fitness Shows souhaite démocratiser le culturisme. Et pourquoi pas influencer d'autres sports. « C'est vraiment important pour la jeunesse d'aujourd'hui et de demain, résume Gary Semah. Ils doivent pouvoir encore rêver d'améliorer leur temps sur 100 mètres naturellement. Ou encore de faire le Tour de France sans avoir à prendre tel ou tel produit. » #Sportons-nous bien!