Paniqués, décimés, après la blessure de leur meneur Kyrie Irving, venue s'ajouter à celle de Kevin Love, le monde promettait l'enfer aux Cavs cette nuit. Mais Lebron James et les siens ont de la ressource et, après une nouvelle prolongation, remettent les compteurs à égalité en allant chercher une victoire sur le terrain des Warriors (93-95). De quoi véritablement lancer cette finale.

Curry maladroit, James déchaîné

Après le game 1, la mauvaise nouvelle est tombée : playoffs finis pour le meneur star des Cavaliers, Kyrie Irving. Un nouveau coup de massue pour les hommes de David Blatt, qui avaient déjà dû faire face au forfait de Kevin Love, au premier tour des playoffs, après une blessure face aux Celtics de Boston.

Publicité
Publicité

Inutile de dire que tout le monde voyait alors un match à sens unique et une bonne occasion pour les Warriors d'enfoncer le clou et de mener 2-0 avant d'aller disputer deux matchs dans l'Ohio. Et l'Orale Arena l'avait parfaitement compris, très enthousiaste avant d'aborder le match.

Un match qui sera finalement disputé, mais pas un grand match de basket. Surtout du côté des Warriors, qui ont affiché une maladresse rare, à l'image de leur meneur MVP, Stephen Curry, auteur d'une famélique 5/23 au tir (2/15 à 3 points, record de 3 points ratés en finale #NBA). Une maladresse inouïe qu'il convient aussi d'imputer à la défense de Cleveland, et plus particulièrement, la défense de Matthew Dellavedova, remplaçant d'Irving, sur Curry.

L'Australien aura tout simplement été héroïque, faisant preuve d'une agressivité qui aura totalement fait déjoué Curry puisque ce dernier n'a marqué aucun point lorsque Dellavedova le marquait directement ! Et si King James y est allé de son triple-double (son 5ème en finale NBA, seul Magic Johnson fait mieux avec huit) avec 39 points, 16 rebonds et 11 passes (34 shoots pris tout de même, pour 11 réussis), l'homme du match pourrait bien être Dellavedova, car, après avoir été héroïque en défense, c'est lui qui inscrira les derniers points de Cleveland, sur lancers francs, après s'être arraché sur un rebond offensif.

Publicité

Et ça, King James lui-même l'a bien compris : "Matthew a été énorme. il a défendu, a pris des rebonds et nous a donné tout ce qu'il avait, même encore plus. On savait tous qu'on pouvait compter sur lui. Tout le monde nous voyait déjà perdants donc c'est satisfaisant, mais il ne s'agit que d'un petit pas sur notre chemin pour remporter le titre", laissant exprimer sa joie à la fin du match.

Une prestation salvatrice pour Cleveland, qui craignait que l'absence de leur meneur habituel ne leur porte nettement préjudice. S'ils ont gâché une avance de 11 points à trois minutes de la fin, après une bataille tactique entre les deux coachs, les Cavs n'ont pas craqué en prolongations, contrairement au game 1 où ils n'avaient inscrits que deux points.

Face à des Warriors peu inspirés, ils ont dû tout de même s'employer grandement pour aller chercher cette victoire, qui leur redonne tout de même l'avantage du terrain. Un revers qui nous poste dans l'attente d'une réaction des californiens.

Publicité

Portés par Klay Thompson (34 points, 14/28 au tir), le seul en réussite, les Warriors ont dû abdiquer en fin de match face à l'énergie et l'agressivité des Cavaliers.

Les Californiens les plus positifs retiendront que, sans bien jouer, il aura tout de même fallu aller deux fois en prolongations et qu'une fois le niveau retrouvé, l'issue sera inéluctable...encore faudra-t-il retrouver ce niveau de jeu et ce collectif qui a fait la force des Warriors en saison régulière. Pour Cleveland, il faudra parvenir à maintenir cette intensité qui leur a permis de reprendre l'avantage du terrain. Les Grizzlies étaient parvenus à cette prouesse en demi-finale de conférence ouest, s'inclinant finalement 4-2, ne parvenant pas à rebousculer les Warriors comme ils avaient su le faire. La tâche sera ardue pour les Cavs, qui ont déjà dû beaucoup s'employer, à l'image de James qui a passé 50 minutes sur le parquet cette nuit !

Le game 3 devrait ainsi rapporter de précieuses réponses aux questions qu'ont amené ce deuxième match. Ce sera dans la nuit de mardi à mercredi, à Cleveland. #Basket-Ball