C'est un peu une énigme. Pourquoi Gareth Bale joue-t-il mieux avec son équipe nationale qu'avec le Real Madrid? Ce ne sont pas les Gallois qui vont se plaindre que ses performances vont dans ce sens. Par contre, les fans madrilènes en ont un peu marre que le Gallois ne réponde pas aux attentes dans leur club, surtout vu le montant de son transfert. Mais il y a peut-être une explication à cette différence de niveau entre les deux équipes.

Un équipier de Gareth Bale en équipe nationale la dévoile. « Nous ne parlons pas espagnol ici », rigole Joe Ledley, son compatriote. « Nous parlons anglais et gallois, des langages auxquels il est plus habitué », indique le milieu de terrain de Crystal Palace.

Publicité
Publicité

Le langage serait-il donc l'une des causes qui explique ses moins bonnes prestations avec le #Real Madrid? Une question de bien-être… « Il aime être avec nous. Il est traité comme tous les autres joueurs de l'équipe ». Comprenez par là qu'il a moins de pression qu'au Real, où il est une véritable star. Et où le moindre faux pas semble interdit.

Des joueurs de la même génération en équipe nationale

Joe Ledley explique aussi que beaucoup de joueurs de l'équipe nationale sont de la même génération. « Ils sont arrivés en même temps et ont progressé ensemble dans l'équipe. C'est très agréable de voir ça ». Il vante encore les qualités du joueur du Real. « Gareth avait quelque chose de spécial à l'entraînement. Il était brillant avec la balle, rapide et frappait de très bons coup-francs. Il a toujours eu ces qualités ».

Publicité

Même si certains au Real ne sont peut-être pas d'accord. « Pour moi, il l'est l'un des meilleurs joueurs au monde », indique encore Ledley. Véritable défenseur de son équipier. Un joueur qui pourra fêter sa cinquantième sélection, ce vendredi dans le match de qualification de l'Euro 2016, face à la Belgique. Un match capital pour la première place. Une rencontre où Gareth Bale devra à coup sûr montrer tout le bien que les Gallois pensent de lui. A défaut des Madrilènes… #Football