Un épilogue de Raw digne d’un Roman

Trois matchs, trois victoires. Le tout en une soirée. Lundi soir, à #WWE Raw, Roman Reigns a réussi un authentique marathon du #Catch. Le genre de prestation que la WWE n’autorise qu’à des athlètes endurants comme Dolph Ziggler ou encore Daniel Bryan.

King Barrett, Mark Henry puis Bray Wyatt ont chacun à leur tour subi les foudres du catcheur aux origines samoanes. Messager d’Ambrose auprès de l’Autorité, Roman Reigns a mis en péril sa participation au Money in the Bank Ladder Match pour permettre au Lunatic Fringe d’obtenir une revanche contre Seth Rollins au pay-per-view éponyme du 14 juin. Le sens du sacrifice, Roman a prouvé qu’il l’avait. Le cran aussi, puisque cette prise de risque s’est finalement soldée par une fin heureuse : Reigns sera bien de la partie pour disputer à cinq autres prétendants (nombre d’inscrits au moment de la publication) la mallette garantissant à son heureux propriétaire un match de Championnat poids lourds. Reste à s’emparer de la fameuse boîte et à se replacer dans la course au titre. Verdict dans dix jours.



Le Money in the Bank, un contrat en or

Vainqueur « malheureux » du Royal Rumble 2015, Roman est le genre d’athlète capable de dominer une épreuve de la première à la dernière minute. Si la tâche s’avère loin d’être évidente — les anciens Champions du monde Randy Orton, Sheamus et Dolph Ziggler essaieront également de ravir le contrat — l’ex-membre du Shield a l’avantage d’être en pleine bourre. Ouverte aux outsiders comme Kofi Kingston ou Neville, cette stipulation pourrait toutefois confirmer l’excellent état de forme de Roman deux mois et demi après sa défaite à WrestleMania 31. Ayant cédé le fauteuil de challenger à d’autres, il n’a pas ralenti le rythme, bien au contraire. Peu de revers en combat singulier, invaincu depuis le PPV Payback, Reigns a les poings chauffés à blanc.



Reigns Champion WWE à Money in the Bank ?

L’idée paraît saugrenue. Après tout, l’affiche de Championnat poids lourds oppose Seth Rollins à Dean Ambrose. Cependant, en supposant que ce duel fasse office de main event, les probabilités de voir le vainqueur du Money in the Bank se pointer dans le clou du spectacle ne sont pas aussi faibles qu’il n’y paraît. Et à vrai dire, le scénario le plus improbable serait tout simplement d’assister au cash in de Reigns au cours du match pour le titre. Rollins et Dean Ambrose épuisés par leur duel, le staff de l’Autorité pris dans un moment de flottement et l’occasion de renouveler la secousse de WrestleMania 31 n’en serait que plus belle. En 2010, Kane avait déjà transformé l’essai en utilisant son contrat le soir même de sa victoire à Money in the Bank. Rey Mysterio, Champion du monde en titre (à l’époque la ceinture poids lourds et la ceinture WWE n’étaient pas unifiées) en avait fait les frais. À l’approche de SummerSlam, deuxième PPV WWE en termes d’importance, Roman a une opportunité unique de marquer pour de bon les esprits. En surprenant Rollins ou Ambrose ? Peu importe. Une victoire à Money in the Bank serait une belle revanche sur son début d’année difficile, sur ses détracteurs et sur l’Autorité. D’une manière ou d’une autre, le spécialiste du Spear trouvera le chemin qui mène vers la gloire. Il n’y aurait pas meilleur timing pour programmer un nouveau choc face au redoutable Champion déchu Brock Lesnar. #Télévision