Le Tour d'Italie à peine fini, c'est le Tour de France qui se prépare. Pour la grande messe de juillet, les coureurs auront à leur disposition plusieurs courses pour peaufiner les derniers réglages. Le Critérium du Dauphiné, le Tour de Suisse mais également la Route du Sud, qui attire chaque année de plus en plus de grands noms, constituent les points clés pour les coureurs qui visent la Grande Boucle.

Un parcours aux airs de Tour de France

Comme le Critérium du Dauphiné se déroule en France, les routes empruntées sont souvent celles qui le seront quelques semaines plus tard pour le Tour de France. Souvent critiqué face au plus montagneux Tour de Suisse, le Dauphiné parvient à revenir aux parcours d'antan avec beaucoup plus de montagne et un tracé plus exigeant.

Publicité
Publicité

Si ces dernières années le contre-la-montre en milieu de course créait de gros écarts et en assurait certains d'une victoire finale, il est désormais primordial de saisir chaque occasion dans la montagne pour prendre l'avantage.

Cette année, c'est une étape en ligne qui ouvrira la 67ème édition du Critérium du Dauphiné. Un parcours en circuit exigeant avec la répétition d'une bosse de troisième catégorie qui devrait donner lieu à un sprint totalement décousu. Cependant, la véritable attraction sera le contre-la-montre par équipes de 24,5 kilomètres. Un exercice spécifique qui sera également présent sur le prochain Tour de France. Une occasion parfaite pour les équipes de travailler une dernière fois la cohésion d'équipe en compétition. L'épreuve française se terminera par quatre jours très difficiles avec des arrivées au sommet avec comme point d'orgue les deux derniers jours dont les pentes menant vers l'arrivée afficheront près de 10% de déclivité.

Un plateau aux airs de Tour de France

Certains coureurs ont préféré la Suisse à l'image de Thibaut Pinot (FDJ) ou la Route du Sud comme Alberto Contador (Tinkoff Saxo) et Nairo Quintana (Movistar), d'autres ont fait du Critérium du Dauphiné un tremplin majeur pour le Tour de France.

Publicité

Beaucoup de coureurs au départ à Ugine ce dimanche 7 juin seront aussi à Utrecht le 4 juillet. Vincenzo Nibali (Astana), vainqueur sortant de la Grande Boucle, sera présent avec une partie de sa garde rapprochée au même titre que Chris Froome (Sky).

Les derniers jours s'annoncent d'ores et déjà explosifs tant le nombre de prétendants à la victoire finale est grand. On retrouvera également Alejandro Valverde (Movistar), Joaquim Rodriguez (Katusha), Romain Bardet (AG2R La Mondiale), Tejay Van Garderen (BMC) ainsi que Daniel Martin (Cannondale - Garmin)…

Les sprinteurs, quant à eux, seront moins nombreux. Une aubaine pour le Français Nacer Bouhanni (Cofidis) qui, après un début de saison difficile tout de même couronné de trois victoires, aura à cœur de remporter un succès de prestige au niveau World Tour à quelques semaines du départ du Tour de France. Cela dit, les tracés, même pour les étapes plates, sont exigeants et pourraient voir une multitude de coureurs passer à l'attaque pour déjouer les plans du peloton.

Un air de Tour de France donc sur ce Critérium du Dauphiné tant dans le parcours que dans les coureurs qui seront présents pour en découdre une dernière fois avant juillet.

Publicité

L'an passé, le Dauphiné avait sacré Andrew Talansky (Cannondale - Garmin) au terme d'une course folle qui avait basculé lors de la dernière étape. Il est très probable que l'épreuve offre une nouvelle fois un spectacle digne de ce nom. #Cyclisme