Il y a une semaine, alors que l'équipe de France de #Football féminin arrivait en quart de finale de la Coupe du Monde avant de s'incliner face à l'Allemagne, la question des équipes sportives féminines s'est imposée dans les médias. Entre acclamations, succès, mérite et sexisme, nous nous sommes nous aussi posés la question. Ces équipes là sont-elle vraiment couronnées de fleurs par les amateurs de sport ? Enquête.

Le sport, une occupation "réservée aux hommes"

Au 19ème siècle, les premiers Jeux Olympiques (inspirés par les Jeux antiques) font leur apparition. Ils sont fondés par les hommes, et pour les hommes. Très vite, des tensions apparaissent et les nombreuses sportives tentent de renverser la balance en leur faveur.

Publicité
Publicité

En vain. Il faudra attendre quelques décennies avant que les #Femmes ne soient enfin autorisées à être en lice pour les JO.

Malgré ce progrès, le milieu du sport est resté particulièrement masculin et couvert de stéréotypes. Encore aujourd'hui, les parents craignent de voir leur petite fille devenir un garçon manqué, c'est pourquoi ils orientent leurs princesses vers des sports typiquement féminins, tels que la danse, la gymnastique ou la natation synchronisée. Ainsi, un problème à la fois culturel et social se pose: l'égalité homme-femme.

 Le triomphe de l'équipe de football féminin

Alors qu'elle s'est inclinée face à l'Allemagne en quart de finale de la Coupe du Monde il y a dix jours, son ascension spectaculaire a néanmoins impressionné le monde du sport. Actuellement à la troisième place du classement FIFA, l'équipe française de football féminin se déchaîne littéralement, au niveau athlétique et social, en exposant ses talents et en brisant les préjugés. Son jeu diffère de celui des hommes, mais séduit: il est plus raffiné, collectif et sensationnel.

Publicité

Pas de coup de boule en vue!

L'arrivée des équipes féminines dans le jeu vidéo FIFA 16 

Fin mai, EA Sports annonçait la nouvelle, qui a eu l'effet d'une bombe. Etant un jeu principalement joué par des hommes, certains n'ont guère semblé ravis, estimant que cette fonctionnalité n'était pas nécessaire et qu'il aurait été préférable de rénover les graphismes ou autres paramètres.

En réponse à ces réactions inacceptables ouvertement sexistes, Moya Dodd, un membre officiel du comité FIFA et vice président de la communauté asiatique de football a tenu à réagir: "Tous ces trolls que nous avons vu [sur Internet]... Cela montre combien il est nécessaire [d'intégrer les équipes féminines au jeu vidéo]" 

http://www.standard.co.uk/incoming/article10281386.ece/alternates/w620/fifa16b.jpg

Le scandale n'est certes toujours pas clos, mais les réactions sexistes de certains amateurs du jeu vidéo ont également permis à certains hommes d'exprimer leurs idéaux féministes... Pour notre plus grand bonheur.

La planète sportive, mêlée d'hommes et de femmes, de sexisme et de féminisme, restera toujours controversée. Néanmoins, les derniers événements tels que le record d'audience avec la Coupe du Monde de football féminin ou la qualification de la France aux JO 2016 laissent à penser que l'image des équipes féminines s'est améliorée et continuera de briller.

Publicité

Un grand pas pour la femme, un grand pas pour l'humanité...