Voilà une nouvelle qui devrait bientôt faire parler. Alors que l'#OM perd ses meilleurs joueurs depuis plusieurs saisons, et ce à des prix moindres, voir nuls, avec les exemples Gignac et Ayew. Payet et Imbula sont eux partis pour renflouer les caisses selon les dires, mais aussi car l'OM n'avait pas un projet « stable » et pas assez ambitieux pour eux. Mais pour ce sujet, la direction ne préfère pas assumer ses responsabilités. Cependant, Vincent Labrune n'est pas sourd et encore moins aveugle, il a pris note des insultes et remarques sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. Et malgré ce que l'on dit, il compte bien remédier aux erreurs passées et souhaite ardemment revoir l'OM sur la scène européenne, la vraie, la Ligue des Champions, et lutter pour les premières places en championnat. 


L'OM toujours ambitieux malgré peu de moyens



Mais pour cela, il faut des moyens, et on ne peut pas dire que Margarita Louis-Dreyfus soit très généreuse. Labrune se débrouille avec ce qu'il a, use de ses relations avec des agents, comme Meissa N'Diaye, agent de Batshuayi, Mendy et Nkoudou, pour recruter et constituer l'effectif. 
Avec l'arrivée de Marcelo Bielsa, nous avons compris que celui ci ne voulait rester qu'avec des certitudes et de la confiance, ce qu'il n'avait pas vraiment l'été dernier, en témoigne le départ de Lucas Mendes et l'arrivée de Doria contre son gré. On connaît la suite. 


Ces dernières semaines, le président de l'OM n'a pas chômé. Alors que Bielsa profitait de ses vacances, Labrune s'est activé pour le satisfaire, en recrutant Ocampos et Rekik, qu'El Loco souhaitait depuis l'an dernier. Il faut dire qu'il n'a pas été des plus faciles pour recruter définitivement Ocampos, pour un montant qui reste d'ailleurs inconnu. Labrune a passé du temps à Monaco, et ce n'était pas pour le Casino ! Il a beaucoup discuté avec les dirigeants de l'ASM pour recruter Ocampos à prix réduit, et pour Obbadi qui a finalement signé à Lille. Et a Monaco, les dirigeants ne sont pas tous Russes. En effet, deux hommes tirent les ficelles du club sur le Rocher : Luis Campos et Jorge Mendes


Qui sont Luis Campos et Jorge Mendes, travailleurs dans l'ombre à l'ASM ? 



A bientôt 50 ans, Luis Campos est le très discret directeur technique de l'ASM, ayant travaillé avec Porto, et pas innocent pour son recrutement de qualité. Très proche de José Mourinho, Campos est celui qui « amène » les dossiers pendant que Vasilyev les « finalise ». Le Portugais préfère rester dans l'ombre, ce qui est sa grande qualité. Peu de clubs en Europe peuvent se targuer d'avoir un homme comme lui. Ce n'est pas pour rien si le PSG ou le Real l'ont approché. Fort de réseaux de scouts dans le monde entier, Campos déniche des pépites alors inconnues, qui deviennent ensuite mondialement connues et sont revendues à prix d'or : Hulk, Falcao, James... 
Mais Campos ne travaille pas seul. En effet, un homme facilite grandement son travail en approchant ces joueurs, pour la plupart Sud-américains ou Portugais, et les accueille de son écurie. Cet homme est Jorge Mendes, alias l'agent le plus fortuné de la planète (il s'occupe de Cristiano Ronaldo entre autres...). A Monaco, il dispose de carte blanche et s'occupe de tout les transferts. Falcao a Monaco, c'est lui. Falcao de Monaco a United, c'est lui. Bernardo Silva, c'est lui. Wallace, c'est lui. La prochaine pépite qui arrive se nomme Danilo Barbosa, et c'est encore Mendes qui est dans le coup. 


Agent FIFA, Mendes a crée un empire avec ses joueurs. Selon les statuts d'agent, il touche en moyenne 10% de la somme de chaque transfert. L'été dernier, il a battu des records avec Angel di Maria, James Rodriguez, Radamel Falcao, Mangala, Diego Costa, Filipe Luis notamment pour un total estimé à 345,4 millions d'euros. La commission de Mendes serait donc proche de 34,5 millions d'euros. Un sacré pactole qui ne finit plus d'augmenter. Jorge Mendes a maintenant pour habitude de s'implanter dans chaque pays : à Porto au Portugal, au FC Valence et à l'Atlético en Espagne, à Chelsea en Angleterre, à Monaco, et peut être à Marseille en France ? 


Bielsa a-t-il rencontré Luis Campos à Monaco dans le secret ces dernières semaines ?

Pourquoi cette question, peut on se dire. Parce que Labrune cherche a satisfaire le public, a satisfaire un Bielsa avare de sud américains. Il admire le modèle monégasque et aurait aimé vendre Imbula autant que Kondogbia. Si Labrune s'est beaucoup déplacé à Monaco, ces dernières semaines, ce n'est pas pour rien. En Principauté, il se murmure que le président de l'OM se serait rapproché du célèbre Mendes. De la à s'associer ? Le surprenant transfert d'Imbula Porto aurait il été organisé par Mendes ? Mystère, mais le doute est permis. De plus, alors qu'aujourd'hui, on annonçait que Bielsa rentrait tout droit de Buenos Aires, a Monaco, on sourit tout bas car l'entraineur argentin aurait été aperçu en compagnie de Luis Campos en Principauté la semaine dernière ! Les deux hommes auraient déjeunés ensemble et fait un tennis a Monte-Carlo. Pas sur que cette rencontre ne soit seulement pour une partie de tennis. 


Il devient de plus en plus possible que Mendes tire les ficelles d'un nouveau club, l'OM, pour le bonheur ou le malheur des supporters. Car n'oublions pas, avec Mendes, ce n'est pas le joueur qui décide mais bien souvent le fond d'investissement a qui appartient a Mendes qui décide. Nous sommes encore loin d'une association OM-Mendes, mais dorénavant il faut s'attendre à tout et surveiller les prochains mouvements avec attention. Comme on le dit si bien « dans le #Football, tout est possible »


Affaire à suivre.
#AS Monaco