Cela faisait 5 ans que le Paris Saint Germain était incapable de gagner lors de la journée inaugurale de la #Ligue 1.

Les triples tenants du titre ont remédié à cette anomalie sans forcément trembler, même si la soirée aurait pu s'avérer beaucoup plus compliquée.

Rabiot a craqué

Dans une première période où les deux équipes ont surtout semblé vouloir se jauger, la prestation d'Adrien Rabiot restera comme l'un des tournants incontestables de ce match.

Titularisé à la place de Thiago Motta, qui aimerait bien quitter le club avant le 31 août et la fin du mercato, au poste de sentinelle devant la défense centrale David Luiz-Thiago Silva, Rabiot sera finalement resté un peu moins de 30 minutes sur la pelouse du stade Pierre Mauroy.

Peu en vue, le joueur de 20 ans a joué avec le frein à main, ne mettant quasiment jamais de rythme en tant que premier relanceur.

Publicité
Publicité

Puis, à partir de la 23ème minute, il a connu un véritable trou noir, taclant d'abord dangereusement Florent Balmont au bord de la ligne de touche, ce qui lui aura valu d'écoper d'un premier avertissement de la part de Freddy Fautrel.

Si son excès d'engagement aurait pu apparaître pardonnable, c'est bien son déchet technique qui sera à l'origine de sa sortie prématurée.

Pressé par Sébastien Corchia, qu'Hervé Renard avait décidé de placer au poste de milieu droit pour débuter la rencontre, le natif de Saint Maurice a totalement perdu ses moyens. Devant sa perte de balle aux abords de la surface de réparation parisienne, il a alors commis une erreur de jeunesse, ne pouvant ainsi s'empêcher de tirer l'ancien sochalien par le maillot.

L'homme en noir l'a logiquement expulsé après 28 minutes de jeu, faisant ainsi du milieu de terrain le premier joueur ayant aperçu un carton rouge lors de la saison 2015-2016.

Publicité

Lucas efficace

Toujours aussi peu dangereux en attaque, les Lillois ont démontré qu'ils étaient loin d'en avoir fini avec leurs problèmes de stérilité récurrents de la saison passée.

Au cours d'une seconde période assez terne, le seul éclair de génie est venu de Lucas.

A la 57ème minute, le Brésilien a sollicité un superbe jeu en triangle avec Cavani et Matuidi, avant de crocheter Enyeama, et de conclure dans le but vide, permettant ainsi aux Franciliens de prendre les 3 points dans le Nord.

Sous les yeux d'Angel Di Maria, l'ailier droit a prouvé qu'il faudra compter avec lui, et qu'en 2015-2016, les places seront chères au sein de l'effectif du Paris Saint Germain. #PSG #Zlatan Ibrahimovic