Pas de vacances pour les joueurs pros. Avant même le coup d'envoi de la troisième saison des World Championship Series, les joueurs profiteront de multiples tournois organisés ci et là pour se préparer au mieux pour les WCS.

Au menu ce week-end pour les joueurs et pour les spectateurs :

Les GfinityMasters avec le Terran français MarineLord, Jaedong, Snute et bien d'autres, à suivre du 8-9 aôut avec Pomf & Thud et toute la clique sur ogaming.tv.

IEM Cologne  : du 5 au 9 aôut sur esl.tv

Malgré une très récente halte à Shenzhen en Chine, les Intel Extreme Masters reviennent déjà à l'occasion de la Gamescon de Cologne, l'uns des plus gros salons du jeu vidéo et du divertissement interactif, avec plus de 700 exposants.

Publicité
Publicité

La précédente édition avait accueilli près de 350 000 visiteurs.

Hier, mercredi 5 aôut, se sont joués les matchs des open brackets qui ont vu la qualification des allemands HeroMarine et TLO et des nééerlandais Uthermal et Ret. Les deux zergs de Team Liquid, TLO et Ret se sont révélés être de trop gros morceaux pour notre Ptitdrogo national qui avait pourtant fait part de son grand potentiel lors de l'Asus ROG en parvenant à se hisser en finale contre Losira, et ce en se débarassant de trois coréens : Keen, Apocalypse et Hyun, avec un très sec 3-0 en demi-finale.

Mais les 4 européens et le coréen Patience issus des open brackets auront fort à faire dans un tournoi largement peuplé de têtes coréennes. Soo, quadruple finaliste de la GSL, MMA, finaliste de la Blizzcon 2014 ou encore les rois de la macro-gestion Fantasy et INnoVation ont effectivement fait le déplacement jusqu'à Cologne.

Publicité

Le jackpot à de quoi attirer, 10 000 $ et 750 points WCS à gagner et 4000 $ pour 500 points WCS pour le second. Le français Lilbow qui s'est qualifié en triomphant de ses compères européens avec une relative aisance devra lui aussi monter son niveau de jeu s'il souhaite passer son groupe B et confirmer sa place de seul et unique foreign hope. Pour ce faire, il lui faudra entres surmonter les obstacles INnoVation et Fantasy, et rester serein face à Ret qui a montré du très bon Protoss versus Zerg hier face à Ptitdrogo.

 

Deux ligues coréennes pour le prix d'une.

Cette année, la fédération e-sportive coréenne (la Kespa, rattachée au Ministère des Sports) est parvenue à un accord avec Blizzard, l'éditeur du célèbre jeu de stratégie. Aussi, il n'y a pas une mais deux ligues coréennes. L'une organisée par la Kespa (la N2SL) et l'autre par GomExp (la GSL).

Le montant des gains ou "prize-pool" a donc été divisé en deux, mais le nombre de points distribués par ligue reste inchangé. Qui dit même nombre de points par ligue dit deux fois plus de points au total en Corée.  L'idée derrière cet accord est évidemment de revaloriser la scène coréenne, précurseure de l'e-sport de manière générale, mais qui avait subit de nombreuses défections parmi ses rangs l'année passée.

Publicité

Il y a donc désormais deux ligues coréennes pour une ligue mondiale qui regroupe tous les pays du monde hors Corée du Sud. Ainsi, il est encore plus probable que les 16 meilleurs joueurs qui pourront participer à la grande finale annuelle organisée à l'occasion de la Blizzcon seront de nationalité...sud-coréenne.

Naver Starcraft 2 League (N2SL) :

Les phases de groupes ont débuté le 23 juillet et se poursuiveront jusqu'au 13 aôut. Aujourd'hui, jeudi 6 aôut, se joue le groupe B où figurent notamment Dream, double finaliste de la N2SL, Rain, vainqueur de la dernière GSL et les deux underdogs Dear et Myungksik. Dream,  l'unique Terran du groupe mais véritable maître du match-up (65% de victoire) devra faire parler son multi-task s'il veut se défaire des trois envoyés d'Aiür et enfin remporter le titre.

Global StarCraft League (GSL) :

Samedi 8 aôut, nous aurons la chance de voir le prodige Life tout donner pour compenser sa défaite à la N2SL dans un groupe B composé de Bbyong, du vieux Stork et de $O$ qui était justement tombé face à Life la semaine dernière en N2SL.

  #Jeux vidéo #Asie #Premier League