Le Stade des Lumières ne verra donc pas la Ligue des Champions cette année. Après une défaite à domicile face à la Gantoise pour son dernier match à Gerland, Lyon est éliminé. Aucune victoire, pas ou peu de motivation, c’est le black-out. L’#OL avait donc le choix de laisser entrer la lumière ou de garder les volets fermés. Il a choisit la deuxième option.

 

Coup de projecteur sur les ambitions des Gones

 

35 millions, c’est le montant dépensé par l’Olympique Lyonnais cet été afin de se renforcer et de monter une équipe taillée pour la coupe aux grandes oreilles. Darder, Yanga-Mbiwa ou encore Rafael sont les recrues dites « idéales ».

Publicité
Publicité

Elles allient l’expérience et la jeunesse. Mais la cerise sur le gâteau est posée avec l’arrivée de Mathieu Valbuena. La recrue star de l’OL vient compléter un trio offensif qui fera trembler les défenses adverses… Selon Jean Michel Aulas.

Fin août, le tirage au sort des poules en Ligue des Champions est terminé. Lyon se retrouve avec le Zénith, Valence et la Gantoise. Un groupe à la portée des coéquipiers de Gonalons qui évitent donc les grosses écuries. Les cotes et tous les bookmakers spécialistes de la Ligue des champions, envoient JMA et ses joueurs disputer un huitième de finale dans le Stade des Lumières. Les bases sont posées.

 

Plusieurs ampoules grillées

 

Les débuts de l’OL en championnat sont mitigés. Première ampoule cassée, Nabil Fekir, blessé de longue durée. Viendra ensuite Fofana ou encore Bisevac.

Publicité

Mais Lyon a de la ressource selon son président. En Ligue des Champions, les Gones débutent moyennement avec un match nul face à la Gantoise. Rien d’alarmant. Vient ensuite le temps des désillusions. En #Ligue 1 dans un premier temps, ou les Rhodaniens accusent un retard de 13 points sur le premier. Puis en C1, ou Lyon perd successivement face à Valence puis face au Zénith par deux fois. La lumière du Grand Stade ne devient alors qu’une petite lumière tamisée. Mais l’espoir fait vivre. La qualification est toujours possible et au pire, Lyon ira en Europa League…

 

Le Black-Out

 

Mardi 24 Novembre 2015, Lyon a rendez-vous avec l’histoire. Gerland a revêtu ses plus beaux habits pour son dernier match en Ligue des Champions. Tous les ingrédients sont réunis. Le Zénith a fait le boulot et a battu Valence un peu plus tôt dans la soirée. L’OL doit donc simplement s’imposer face à la Gantoise pour continuer de rêver.

Début de match parfait ou Jordan Ferri ouvre le score. La soirée est lancée.

Publicité

Mais quelques minutes plus tard, coupure de courant générale. Lyon retombe dans ses travers. Pas de folie, pas d’envie, « Pathétique » titre l’Equipe. Le match nul semble se profiler quand à la dernière minute, l’éclair Coulibaly vient plonger Gerland dans le noir.

Une défaite synonyme d’élimination de la C1 mais aussi de la C3.

 

Le Stade des Lumières ne verra donc pas briller les étoiles de Ligue des Champions cette saison. Lyon ne le mérite tout simplement pas. Aucune victoire dans la plus prestigieuse des compétitions, un but marqué à domicile et un point pris sur quinze possibles. Difficile de faire pire. Mais pour son président, tout ça n’est pas un problème d’état d’esprit. Le problème vient d’ailleurs, des blessés, de ces fameuses ampoules grillées…

La luminosité ne cesse de baisser. Que se soit sur la scène européenne ou en Ligue 1, circulez (vers le Grand Stade), il n’y a plus rien à voir (à Gerland). #Champions League